Une IPPJ à Bruxelles - Fraipont rejette le projet Huytebroeck et part en grève

21/02/13 à 12:24 - Mise à jour à 12:24

Source: Le Vif

(Belga) Le personnel de l'Institution publique de protection de la jeunesse (IPPJ) de Fraipont a rejeté jeudi le projet de la ministre Evelyne Huytebroeck d'aménager des places IPPJ à Bruxelles et a annoncé une grève de 24 heures pour lundi.

"Soixante pour cent de l'offre d'hébergement se trouve déjà dans la périphérie immédiate de Bruxelles (Braine-le-Château et Wauthier-Braine)", ont souligné les syndicats réunis en front commun (CGSP, CSC, SLFP). Ils estiment que l'argument pédagogique de la ministre, qui faisait valoir les désavantages d'un éloignement du jeune de son lieu de vie et de sa famille, "n'est pas convaincant". En outre, le projet de rénovation de l'IPPJ de Fraipont, évalué à 13,7 millions d'euros selon eux, est loin d'être nécessaire, jugent-ils. "Le respect du règlement général sur la protection du travail pourrait être réalisé à bien moindre coût." Ils craignent aussi une désertification des places en région liégeoise, dès lors que le nombre global des places d'accueil resterait constant. "Les listes d'attente sont pourtant longues", disent-ils. Le projet impliquerait selon les syndicats la perte d'une quarantaine d'emplois dans la région. Quant à l'annonce faite par la ministre de travailler à budget constant, elle ne serait "pas crédible". Les membres du personnel ont décidé à la quasi-unanimité de déposer un préavis d'action à durée illimitée, qui commencera par une grève de 24 heures le lundi 25 février, dès 06h30. Ils attendent le retrait pur et simple du projet, selon le front commun syndical. (BPE)

Nos partenaires