Une frappe d'Israël contre l'Iran moins probable si Romney est élu, affirme son conseiller

11/10/12 à 18:56 - Mise à jour à 18:56

Source: Le Vif

(Belga) Des frappes israéliennes contre l'Iran seraient moins probables en cas de victoire du candidat républicain Mitt Romney à la présidentielle américaine, car il conduira une politique de soutien plus appuyé à Israël, a affirmé jeudi un de ses conseillers.

Une frappe d'Israël contre l'Iran moins probable si Romney est élu, affirme son conseiller

S'il est élu, Mitt Romney renforcera les sanctions contre l'Iran et améliorera les relations avec l'Etat hébreu qui se sont dégradées sous la présidence de Barack Obama, a déclaré Dov Zakheim, conseiller de M. Romney. "Si on ne veut pas que les Israéliens se lancent de façon irréfléchie, et je pense que personne aux Etats-Unis dans le secteur de la sécurité nationale ne le souhaite, il faut qu'il n'y ait pas d'écart entre nous et les Israéliens", a plaidé M. Zakheim devant un groupe de journalistes. Pour cet ancien responsable du Pentagone pendant le premier mandat de George W. Bush, "il faut gagner leur confiance". Les relations sont tendues entre le président Obama et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui ne cesse de demander aux Etats-Unis de fixer à l'Iran des "lignes rouges claires" dans son programme nucléaire controversé sous peine de s'exposer à une attaque militaire. M. Netanyahu est pressé par son opposition et les commentateurs politiques israéliens de se réconcilier avec le président américain Barack Obama, sous peine d'isolement. L'administration Obama a mal géré la relation avec Israël et "c'est pourquoi les sondages en Israël montrent invariablement que le président Obama fait partie des présidents américains les plus impopulaires aux yeux des Israéliens", a affirmé Dov Zakheim. (MUA)

Nos partenaires