Un médicament prescrit sur deux est un médicament bon marché

16/10/13 à 14:53 - Mise à jour à 14:53

Source: Le Vif

(Belga) En 2012, un médicament prescrit sur deux était un médicament dit "bon marché", c'est-à-dire un médicament générique/copie ou un original qui a baissé son prix. C'est cinq fois plus qu'en 2002, ressort-il du bilan des dix ans du "Baromètre médicaments moins chers" de la Mutualité socialiste Solidaris. "La politique de promotion des médicaments moins chers a porté ses fruits, mais de forts écarts de prix persistent encore entre les médicaments identiques", a affirmé la Mutualité socialiste mercredi. "La prescription systématique du médicament le moins cher générerait une économie totale de plus de 193 millions d'euros."

Depuis 2012, lors d'une prescription d'antibiotiques ou d'antimycosiques pour un traitement aigu, ou d'une prescription sous dénomination commune internationale (DCI) - qui mentionne le nom scientifique de la molécule et pas le nom de la marque d'un médicament -, un pharmacien doit obligatoirement délivrer au patient un médicament faisant partie des moins chers, sauf si le médecin s'y oppose dans l'intérêt thérapeutique du patient. Sur base annuelle, cette mesure a permis de réaliser une économie de 9,8 millions d'euros pour l'assurance maladie et de 3,7 millions d'euros pour les patients. La Mutualité socialiste souligne cependant que de plus en plus de médicaments disposent désormais d'une alternative générique. Selon ses calculs, la prescription systématique du médicament le moins cher générerait une économie de 122 millions d'euros pour l'assurance maladie et de 71 millions pour les patients au niveau national. Sachant que la Belgique se situe en 7e position des pays de l'OCDE en termes de dépenses de médicaments par habitant, la Mutualité socialiste plaide pour réduire encore la facture du patient. Elle recommande notamment de rendre la prescription en DCI obligatoire pour les traitements aigus et lors de l'initiation d'un traitement chronique ainsi qu'une information proactive et personnalisée des patients âgés sur les "coûts évitables" en matière de médicaments. Pour inciter les patients à recourir aux médicaments les moins chers, la Mutualité socialiste organisera une action de sensibilisation dans les principales gares wallonnes le mardi 22 octobre. (Belga)

Nos partenaires