Tram 62: accord entre Schaerbeek et la Stib

23/09/13 à 17:16 - Mise à jour à 17:16

Source: Le Vif

(Belga) La commune de Schaerbeek et la Stib sont parvenues à un accord "constructif" sur le dossier tumultueux du tram 62, indique lundi la commune bruxelloise. En août dernier, Bernard Clerfayt, le bourgmestre de Schaerbeek (FDF), avait pris un arrêté interdisant l'exploitation de la 3ème voie de tram à l'arrêt Meiser, entre l'avenue Rogier et le boulevard Général Wahis, pour les trams T2000, en raison des nuisances sonores et vibratoires que ces modèles provoquent. "Après des négociations franches et positives", les deux parties ont finalement trouvé une solution.

Tram 62: accord entre Schaerbeek et la Stib

La Stib avait introduit deux actions en justice. L'une devant le Conseil d'Etat qui a rejeté les arguments de l'opérateur public, l'autre devant le tribunal de première instance, qui n'aura donc pas à statuer. L'accord prévoit que la Stib procédera à l'adaptation des infrastructures des voies place Meiser, entre autres par la suppression de la troisième voie et la pose d'une dalle flottante. Les travaux, originellement prévus en 2015, sont programmés à la fin du printemps 2014. En attendant la réalisation de ces travaux, l'opérateur public s'engage à réduire autant que possible les nuisances invoquées "en optimisant l'utilisation du matériel disponible au-delà de ce que la Stib faisait déjà aujourd'hui". Le tram 2000 n'est actuellement déjà plus utilisé sur cette ligne durant la nuit et tôt le matin. La Stib prolongera, enfin, en mars 2014 certains services de la ligne 62 jusqu'au cimetière de Jette, via la place Liedts et la place Bockstael. La ligne 62 est sensée relier à terme la gare du Nord à l'Otan (voire Brussels Airport). "Pour les Schaerbeekois, cela signifie l'existence d'une véritable ligne qui vient offrir de nouvelles possibilités de déplacement, une augmentation de la fréquence des transports depuis la moyenne ceinture vers la gare du Nord. C'est aussi, pour l'ensemble des utilisateurs de cette zone, une ligne inter quartiers pour laquelle les autorités schaerbeekoises plaident depuis longtemps", insiste la commune. (Belga)

Nos partenaires