Test-Achats déplore l'absence de données comparatives pour les hôpitaux wallons

25/06/14 à 17:28 - Mise à jour à 17:28

Source: Le Vif

(Belga) Test-Achats a dénoncé mercredi l'absence de données objectives pour comparer la qualité des hôpitaux wallons et bruxellois. En Flandre pourtant, l'Inspection des soins de santé procède chaque année à des contrôles, annoncés ou non, au sein des hôpitaux flamands. La Direction des soins hospitaliers de la Région wallonne a néanmoins indiqué à l'agence Belga que les résultats de ses inspections seraient bientôt également publiés.

"Test-Achats regrette la grande inégalité qui existe aujourd'hui entre les citoyens francophones et néerlandophones. Il n'existe en effet aucun modèle d'inspection similaire pour les hôpitaux francophones, et il n'est nullement question de transparence", souligne l'association de consommateurs. La Direction des soins hospitaliers a répondu qu'elle rencontrerait l'organisation le 24 juillet prochain pour lui faire part de la réforme des contrôles et du nouveau schéma de fonctionnement de l'institution. Celle-ci a l'intention de se diriger vers le même système qu'en Flandre, mais éprouve à l'heure actuelle une difficulté principale qui "réside dans le recrutement de médecins inspecteurs, peu nombreux ou davantage attirés par d'autres employeurs ou conditions de travail", a précisé Brigitte Bouton, l'inspectrice générale. L'un des objectifs du plan wallon pour la qualité des soins dans les hôpitaux est d'initier un benchmarking entre établissements de soins mais également de "mener une réflexion sur la diffusion publique de données relatives à l'inspection, la performance et les résultats". L'Inspection a transmis mercredi les résultats de plusieurs contrôles "surprises" menés dans 94 établissements hospitaliers flamands. L'organisme précise ainsi qu'un médecin sur cinq ne respecte pas les mesures d'hygiène des mains contre seulement 2% chez les infirmiers. Il est par ailleurs apparu lors de ces contrôles non-annoncés, que lors d'opérations sous narcose, un anesthésiste n'était pas toujours présent, ce qui est pourtant obligatoire, à moins d'une urgence. Les données de mars 2013 à février 2014 se retrouvent sur le site de Test-achats (www.testaankoop.be/inspectieziekenhuizen). (Belga)

Nos partenaires