TC Charleroi - Acquittement pour l'ancien échevin de la Propreté de Charleroi, Alain Eyenga

06/09/13 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

Source: Le Vif

(Belga) Le tribunal correctionnel de Charleroi a prononcé vendredi l'acquittement d'Alain Eyenga, ex-échevin carolo de la Propreté qui était poursuivi pour mise à disposition illégale de personnel. Le juge estime qu'un doute raisonnable subsiste quant à la culpabilité de l'ex-édile.

Alain Eyenga était poursuivi pour la mise à disposition illégale d'un membre de son cabinet au profit de deux asbl et pour infraction à l'ONSS. Selon l'auditorat du travail, l'ancien édile MR aurait utilisé un membre de son cabinet pour travailler au sein des asbl para-communales "Charleroi Nature" et "Contrat Rivière Sambre". Alain Eyenga avait reconnu qu'une secrétaire avait écrit une dizaine de courriers lors de la phase de création des asbl, mais qu'il s'agissait d'un travail mineur et qu'il "n'y voyait donc pas malice". Il précisait avoir hérité de la gestion de ces associations pour lesquelles il n'a obtenu aucun moyen financier ni humain. "J'ai payé de ma poche les droits d'inscription pour Charleroi Nature", avait-il ajouté, affirmant qu'il se sentait politiquement persécuté. Cette affaire, ainsi qu'un dossier similaire concernant l'organisation de son bal d'échevin, ont en effet conduit à sa démission de son poste d'échevin et de membre du MR. Me Mayence, son avocat, avait souligné qu'il était "exceptionnel qu'un dossier reposant sur une poignée de courriers fasse l'objet de poursuites". Ce vendredi, le tribunal a reconnu qu'un doute raisonnable subsistait quant à la culpabilité d'Alain Eyenga. L'employée communale n'avait pas identifié le supérieur qui lui avait donné l'ordre d'écrire ces courriers, mais avait exclu l'ex-échevin de la Propreté. Elle avait en outre stocké le canevas de ces lettres sur une clé USB qui a pu être utilisé par des tiers. Alain Eyenga a donc été acquitté au bénéfice du doute. (Belga)

Nos partenaires