Sommet européen - Actions de militants pour dénoncer la politique européenne d'armement, 14 arrestations

19/12/13 à 13:12 - Mise à jour à 13:12

Source: Le Vif

(Belga) Des activistes d'Agir pour la Paix, un mouvement qui milite pour la résolution des conflits nationaux et internationaux sans violence, ont mené jeudi des actions à Bruxelles, en marge de la journée de blocage de l'alliance D19-20, pour dénoncer la politique européenne d'armement. Quatorze personnes ont été arrêtées administrativement, a indiqué Agir pour la Paix.

Sommet européen - Actions de militants pour dénoncer la politique européenne d'armement, 14 arrestations

Une quinzaine d'activistes ont bloqué vers 6h l'accès de l'Agence Européenne de Défense (AED), située à Ixelles. Des militants se sont attachés et se sont couverts de peinture rouge. Quatorze personnes ont été arrêtées administrativement, a précisé Agir pour la Paix. Ils entendaient dénoncer l'existence de l'AED, qui a été créée grâce au lobbying des entreprises d'armement, et qui a pour objectif de promouvoir l'industrie de l'armement, a expliqué Zoï Dethier, formatrice d'Agir pour la Paix. Les militants entendaient dénoncer la politique de militarisation croissante de l'Europe et l'influence qu'ont les entreprises de l'armement sur cette dernière, a poursuivi Zoï Dethier. Pour cette dernière, le principe de vouloir "plus de moyens, donc plus de morts et plus de traumatismes sociétaux est absurde". Une action a également été menée devant la DG Entreprises de l'Union européenne, située près du parc du Cinquantenaire. Des militants ont grimpé sur le bâtiment et ont déployé des bannières où l'on pouvait notamment lire "merry crisis and happy new war" ("joyeuse crise et bonne nouvelle guerre"). Les militants souhaitaient dénoncer notamment les subsides de l'Europe aux entreprises de l'armement. Par ailleurs, un Allemand, qui voulait mener une grève de la faim durant le sommet européen, a été arrêté administrativement mercredi devant le Conseil européen. (Belga)

Nos partenaires