Un enfant belge contaminé par E.coli

24/06/11 à 07:40 - Mise à jour à 07:40

Source: Le Vif

Un enfant verviétois de 4 ans a été contaminé par la bactérie E 157 après avoir mangé du filet américain cru. Par ailleurs, sept personnes étaient hospitalisées, dont trois dans un état grave, jeudi soir à Bordeaux, des cas qui pourraient être liés à une contamination par l'Escherichia coli, ont annoncé les autorités sanitaires.

Un enfant belge contaminé par E.coli

© Thinkstock

Un enfant verviétois âgé de quatre ans a été contaminé par la bactérie E 157 après avoir mangé du filet américain cru, rapporte vendredi Le Soir. L'enfant se trouve actuellement aux soins intensifs de l'hôpital de la Citadelle à Liège, où il a été transféré mardi. Des analyses de selles de l'enfant ont prouvé qu'il était bien atteint d'une bactérie E.coli suffisamment agressive pour provoquer des diarrhées sanguinolentes, souligne Le Soir. Par conséquent, l'enfant souffre actuellement d'anémie et l'atteinte aux reins est telle qu'il a dû être placé sous dialyse.

Les services de l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) ont immédiatement procédé à une enquête et des prélèvements ont été réalisés au domicile de l'enfant.

La souche n'est pas apparentée à celle qui a sévi en Allemagne. Il s'agit par contre d'une souche 157, "similaire à celle retrouvée dans des steaks surgelés à Lille mais rien n'indique qu'il s'agit de la même cellule souche", explique le porte-parole de l'Afsca, Pierre Cassart, interrogé par Le Soir.

"Des tests génétiques sont en cours et les résultats seront connus dans les prochains jours. Nous avons diligenté une enquête de traçabilité mais la viande crue a été entièrement consommée, ce qui rend l'analyse plus complexe", souligne encore Pierre Cassart. L'agence mène aussi l'enquête sur un autre cas de contamination, mais où l'enfant est maintenant totalement rétabli.

D'éventuelles mesures lorsque l'origine aura été identifiée

D'éventuelles mesures sanitaires ne pourraient être prises que lorsque l'origine de la contamination aura pu être établie par les inspecteurs de l'hygiène, a indiqué le cabinet de la ministre de la Santé en Fédération Wallonie-Bruxelles, Fadila Laanan.

Ce sont les Communautés qui sont compétentes pour les réactions à ce genre d'infection alimentaire localisée. Le filet américain cru mis en cause laisse entrevoir plusieurs origines possibles, du fait du nombre d'ingrédients de cette recette.

Les enquêteurs de l'Agence alimentaire (AFSCA) tentent de retracer l'origine de la viande. Tant que l'inspection de l'hygiène n'a pas déterminé l'origine du germe, les mesures à prendre au niveau de la Fédération Wallonie-Bruxelles ne peuvent être décidées.

7 personnes hospitalisées à Bordeaux

Par ailleurs, sept personnes étaient hospitalisées, dont trois dans un état grave, jeudi soir à Bordeaux, des cas qui pourraient être liés à une contamination par l'Escherichia coli, ont annoncé les autorités sanitaires. "Il y a trois personnes dans un état grave. Elles ont été placées sous dialyse, une se trouve en réanimation", a indiqué Nicole Klein, directrice de l'Agence régionale de santé (ARS)

Les trois patients sont des femmes âgées de 40 à 65 ans. Au total, huit personnes souffrent de diarrhées graves, dont deux sont également atteintes du syndrome hémolytique et urémique (SHU), qui provoque des complications rénales. Un patient, atteint de diarrhée, n'a pas été hospitalisé.

"Les malades ne sont que des adultes. Il ne s'agit pas d'un cas groupé. Ce ne sont pas des personnes qui étaient ensemble, mais des personnes qui sont venues à l'hôpital le même jour". Les malades habitaient "apparemment dans la même commune de Bègles", près de Bordeaux.

Selon l'ARS, "les premières investigations" écartaient un lien avec les cas d'intoxication à la bactérie E.coli liés aux steaks hachés surgelés survenus il y a quelques jours dans le nord de la France.

Des analyses réalisées sur ces enfants du nord de la France avaient montré que la bactérie E.coli en cause était distincte de la souche bactérienne à l'origine d'une épidémie liée à la consommation de graines germées, qui a fait 42 morts en Allemagne et un en Suède.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires