Rien de tel qu'une petite sieste pour fixer sa mémoire

24/01/11 à 13:32 - Mise à jour à 13:32

Source: Le Vif

Alors que les étudiants ont pratiquement tous terminé leur session d'examens, des chercheurs allemands prônent la sieste pour fixer la mémoire.

Rien de tel qu'une petite sieste pour fixer sa mémoire

© Thinkstock

Selon des chercheurs allemands, le meilleur moyen de ne pas oublier une poésie ou un théorème que l'on vient tout juste d'apprendre pourrait bien être de faire une sieste.

Leurs expériences, publiées dans la revue Nature Neuroscience, montrent en effet que le cerveau résiste mieux durant le sommeil à tout ce qui peut brouiller ou fausser un souvenir récent que lorsqu'il est en éveil.

Des études précédentes avaient déjà prouvé que la mémoire récente, stockée temporairement dans une région du cerveau appelée hippocampe, ne se fixe pas immédiatement. On sait aussi que la réactivation de ces souvenirs, peu de temps après leur apprentissage, joue un rôle déterminant dans leur transfert vers la zone de stockage permanent, le neocortex, sorte de "disque dur" du cerveau.

Partant du principe que le sommeil n'avait aucune influence sur ces processus, Bjorn Rasch et ses collègues de l'Université de Lübeck (Allemagne) ont voulu s'en assurer.

Ils ont donc demandé à 24 volontaires de mémoriser 15 paires de cartes. Quarante minutes plus tard, la moitié des sujets, maintenus en éveil, ont dû mémoriser une autre série de cartes légèrement différentes.

De leur côté, les douze autres volontaires ont eu le droit de faire une courte sieste avant de mémoriser la seconde série de cartes. Les deux groupes ont ensuite été testés sur leur capacité à se souvenir de la première série.

A la grande surprise des chercheurs, ceux qui avaient dormi affichaient un bien meilleur score, se souvenant en moyenne de 85% des cartes, contre seulement 60% pour ceux qui étaient restés éveillés.

Etudiants, vous voilà prévenus !

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires