Le cousin de King Kong est mort parce qu'il a fait la fine bouche

05/01/16 à 11:05 - Mise à jour à 11:12

Source: The Guardian

Le Gigantopithèque vivait il y a un million d'années sur Terre. Ce singe géant de plus de trois mètres aurait causé sa perte en se montrant trop pointilleux sur sa nourriture.

Le Gigantopithèque, un singe qui n'aurait rien à envier à King Kong, a disparu de la surface de la Terre il y a 100.000 ans car il n'a pas su adapter son régime alimentaire au changement climatique. La bête raffolait des fruits de la forêt. Mais lorsque la période glaciaire transforme son habitat en savane, il n'a pu se résoudre à consommer ce que son nouvel environnement lui offrait. Son incapacité à s'adapter va causer sa perte. D'autres singes y sont pourtant parvenus en mangeant feuilles, herbes et racines disponibles dans la savane.

Des dents de dragon

Jusqu'à présent on ne savait pas grand-chose sur ce géant. À peine avait-on retrouvé quatre mâchoires inférieures et un millier de dents. Certaines ont été vendues dans les années trente dans des pharmacies traditionnelles comme des "dents de Dragon" précise The Guardian. C'est là qu'elles ont été découvertes par le paléontologue allemand Gustav Heinrich Ralph von Koenigswald. Impressionnantes, elles étaient presque deux fois plus grandes que celles d'un gorille.

Gigantopithèque

Gigantopithèque © Wikipedia

Vu le manque d'indice, on ne sait pas si l'animal se déplaçait à quatre pattes ou sur deux jambes, ni la couleur de son pelage. On estime que son plus proche cousin est l'orang-outan. Mais certains scientifiques pensent que c'est plutôt le gorille.

En savoir plus sur:

Nos partenaires