L'argent peut faire le bonheur, tout dépend comment vous le dépensez

12/05/15 à 10:53 - Mise à jour à 10:53

Source: Le Vif

Selon une nouvelle étude, l'argent peut faire votre bonheur. Mais attention, la manière dont vous le dépensez joue un rôle majeur.

L'argent peut faire le bonheur, tout dépend comment vous le dépensez

© iStock

Est-on plus heureux lorsqu'on achète un objet qui nous faisait envie depuis bien longtemps, comme une nouvelle télévision ou un smartphone, ou lorsque nous planifions nos vacances ? Beaucoup pensent qu'acheter un bien matériel apporte plus de bonheur que de planifier des vacances plusieurs mois à l'avance. Car après coup, il ne nous en restera que quelques souvenirs et un album photo. Pourtant, la réalité est bien différente, rapporte MNN.

Lors d'une interview pour Fast Compagny, le professeur de psychologie à l'université de Cornell, Thomas Gilovich qui a réalisé l'étude, déclare que "l'un des plus grands ennemis du bonheur est l'adaptation". Selon lui, "nous achetons des choses pour être heureux, et ça marche, mais c'est éphémère. Ces nouveaux objets sont excitants dans un premier temps, mais on s'y habitue très vite".

Thomas Gilovich a étudié le lien entre l'argent et le bonheur pendant 20 ans avant d'arriver à une conclusion : dépenser son argent dans des expériences comme les voyages, les activités en extérieur, les concerts, le cinéma, etc., nous apporte plus de bonheur que d'acheter un objet.

Nos expériences constituent en effet une part plus importante de notre identité que les biens que nous possédons. Selon le scientifique, "certaines personnes peuvent accorder beaucoup d'importance aux choses matérielles. Elles peuvent même penser parfois qu'il s'agit d'une part d'elles-mêmes. Pourtant ce sont les expériences que nous vivons qui créent notre identité. Nous sommes la somme de nos expériences vécues".

Selon lui, même si une expérience vécue s'est révélée négative, elle peut très bien devenir positive au fur et à mesure des années, et des souvenirs que nous nous en faisons. De plus, les expériences que nous partageons sont plus importantes que les objets que nous avons en commun. Par exemple, on tissera plus facilement des liens avec des personnes ayant fait le tour de l'Europe en train, comme nous, que des personnes qui ont le même smartphone. Les expériences nous rendent aussi plus heureux, car elles ne sont pas comparables comme le sont les objets.

Le scientifique soutient également que le fait d'anticiper un voyage, par exemple, est plus profitable que l'anticipation de l'achat d'un objet. Parce que lorsque l'on attend avec impatiences ses vacances, on s'imagine qu'elles seront pleines de surprises, tandis que lorsque l'on achète un objet, on sait de exactement ce que l'on va avoir.

La nature abstraite des expériences futures est donc plus gratifiante et inclus également moins de concurrence, comme c'est le cas pour les personnes qui font la file devant les magasins le premier jour des soldes. Selon le scientifique, les scènes de bousculades sont bien plus fréquentes lorsqu'il s'agit d'acheter un bien que lorsque l'on fait la file pour acheter une place de concert ou devant un foodtruck à la mode.

Pour finir, le fait de dépenser son argent dans des expériences rendrait les personnes plus généreuses et plus à même à participer à des actions sociales.

Nos partenaires