D'ici 2045, l'homme ne sera plus l'espèce dominante

09/07/14 à 11:10 - Mise à jour à 11:09

Source: Le Vif

"Dans un peu plus de 30 ans, les machines domineront le monde et une nouvelle intelligence artificielle mettra les hommes en danger", prévient le physicien américain Louis Del Monte.

D'ici 2045, l'homme ne sera plus l'espèce dominante

© iStock

Dans un monde où nous sommes de plus en plus dépendants des machines, Louis Del Monte physicien et auteur de "la révolution de l'intelligence artificielle" estime que, dès 2045, ce seront elles qui domineront le monde.

Il n'existe à l'heure actuelle aucune réglementation autour de la quantité d'intelligence que peut posséder une machine. Si l'on n'adapte pas les lois rapidement, nous atteindrons plus rapidement que ce que l'on croit le point de rupture de la singularité technologique. Soit un point hypothétique de l'évolution technologique où la civilisation humaine connaîtra une croissance technologique d'un ordre supérieur. Ou autrement dit, le début d'une ère dominée par l'intelligence artificielle. À ce moment, selon Del Monte interviewé par Business Insider, "l'homme ne sera plus la race dominante, mais bien les machines". Si certaines prévisions annoncent ce point pour 2040, le physicien opte lui plutôt pour 2045.

Plus un partenaire de confiance

"Les machines vont provoquer une immense percée dans le domaine de la médecine, la plupart des gens auront plus de temps libre et auront l'impression qu'ils n'auront jamais été aussi bien.". Mais le physicien craint aussi une lutte latente entre les hommes et les machines.

Les machines pourraient devenir plus intelligentes que les hommes et ces dernières risquent de voir l'être humain comme quelque chose d'imprévisible et de dangereux, un peu comme l'on peut percevoir les insectes qui peuvent nous faire du mal. L'humanité est une espèce qui "est instable, fait la guerre, invente des armes de destruction massive et crée des virus informatiques". Des éléments qui n'en font pas un allié fiable.

Del Monte n'est pas pour autant persuadé que l'on va se trouver face à un scénario de guerre à la Terminator. "Cependant, l'un des scénarios possibles est que, dans l'époque qui suivra la singularité technologique, les machines tenteront de transformer les hommes en cyborg. Un mouvement déjà en marche avec l'implantation de membres artificiels ou des chaines de production totalement automatisées. À la fin de ce siècle, une grande partie de l'humanité sera donc cyborg" conclut Del Monte.

(TE)/ Trad ML

Nos partenaires