A quel âge est-on le plus intelligent ?

18/03/15 à 12:32 - Mise à jour à 12:37

Source: Le Vif

Avec l'âge, on devient de plus en plus raisonnable, plus sage. Mais pas seulement, avec les années, on deviendrait aussi plus intelligent dans différents domaines, voilà la bonne nouvelle révélée par des chercheurs du MIT.

A quel âge est-on le plus intelligent ?

© istock

Leur étude, relayée par le site Business Insider, avance que notre capacité de penser rapidement et de se rappeler l'information, de l'analyser, de raisonner et de résoudre des problèmes indépendamment des connaissances acquises (aussi connue sous le terme d' "intelligence fluide") est à son apogée aux alentours de nos 18 ans et régresse tout au long de notre vie. Cependant, notre capacité de décrypter les émotions des autres et de nous souvenir d'événements récents s'améliore jusqu'à nos 30 ans. D'autres qualités, comme résoudre des exercices de mathématiques de base ou utiliser un vocabulaire plus riche, se développent même beaucoup plus tard, et dans la plupart des cas n'atteignent pas leur maximum avant la cinquantaine. Selon les conclusions de l'étude résumées dans le graphique ci-dessous, c'est donc entre 45 et 50 ans que les aptitudes lexicales, arythmiques ou encore, de compréhension sont à leur apogée.

A quel âge est-on le plus intelligent ?

© DR

Les chercheurs sont arrivés à ces conclusions en élargissant le spectre des personnes qu'ils étudiaient et en analysant plus particulièrement comment leur âge influençait leurs résultats à différents tests. Pour ce faire, ils se sont basés sur le test d'intelligence Wechsler, un test créé en 1955 par le professeur David Wechsler fréquemment utilisé dans le monde anglo-saxon pour mesurer l'intelligence des adultes et des adolescents, il en est à sa quatrième version. Ils y ont ajouté d'autres tests disponibles en ligne incluant du vocabulaire et de la reconnaissance faciale.

Ils ont de cette manière eu accès à une immense base de données de personnes de tous les âges. Au total 48 537 âgés entre 10 et 89 ans, et environ 10 000 participants à chacun des tests. En suivant différentes personnes tout au long de leur vie, les résultats de l'étude permettent aussi de surpasser les différences basées sur le statut socio-économique, la culture ou encore, les générations.

En 2011, une étude basée sur plus de 60 000 personnes avait déjà révélé que notre capacité à reconnaître les visages s'améliorait avec l'âge, juste après la trentaine.

"A tous les âges de la vie, chacun d'entre nous devient plus doué à faire certaines choses et mois habiles à en faire d'autres", déclare au Business insider Joshua Hartshorne, le directeur de l'étude en questions et chercheur au sein du département de sciences neurologiques et cognitives au MIT. "Il n'existe pas d'âge idéal où l'on est bon dans tous les domaines ", conclut-il.

En savoir plus sur:

Nos partenaires