Virus proche du SRAS: une transmission de personne à personne ?

13/02/13 à 15:24 - Mise à jour à 15:24

Source: Le Vif

Un 11e cas mondial du nouveau coronavirus proche du SRAS a été diagnostiqué chez un habitant du Royaume-Uni, de la même famille qu'un patient traité pour la même maladie, ce qui "suggère une transmission de personne à personne", ont annoncé mercredi les autorités sanitaires.

Virus proche du SRAS: une transmission de personne à personne ?

© Reuters

Selon l'agence britannique de protection de la santé (HPA), il s'agit du troisième cas détecté au Royaume-Uni de ce virus de la famille du SRAS qui a jusqu'ici causé la mort de cinq personnes (trois en Arabie saoudite et deux en Jordanie). Le patient, qui réside au Royaume-Uni et n'a pas voyagé récemment, reçoit des soins intensifs au Queen Elizabeth Hospital à Birmingham, a indiqué la HPA, ajoutant que ce cas portait "à onze le nombre de cas confirmés dans le monde". L'agence a précisé que le patient était vulnérable aux infections respiratoires.

La HPA a précisé que ce dernier cas était "de la même famille que celui annoncé lundi 11 février". L'agence avait alors indiqué que le virus avait été diagnostiqué chez un habitant du Royaume-Uni ayant récemment voyagé au Pakistan et au Moyen-Orient, et qu'il était en soins intensifs à l'hôpital de Manchester. "La confirmation d'une infection au nouveau coronavirus sur une personne n'ayant pas voyagé au Moyen-Orient suggère qu'une transmission de personne à personne s'est produite, et qu'elle a eu lieu au Royaume-Uni", a déclaré le professeur John Watson, chef du département des maladies respiratoires à la HPA.

Les coronavirus font partie d'une large famille qui inclut des virus responsables de simples rhumes, mais aussi le "SRAS" (syndrome respiratoire aigu sévère), qui a provoqué une épidémie de "pneumonie atypique" à l'origine de 800 morts dans le monde en 2003.

Nos partenaires