Une convention pour mieux répertorier les appareils médicaux lourds et scanners

17/06/16 à 17:24 - Mise à jour à 17:22

Source: Belga

La ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, Maggie De Block, et beMedTech, l'organisation coupole représentative de l'industrie des dispositifs médicaux, ont signé une convention concernant les appareils médicaux lourds ou scanners et visant à répertorier les nouveaux engins de ce genre au registre national des appareils médicaux lourds.

Une convention pour mieux répertorier les appareils médicaux lourds et scanners

© BELGA

Par cette convention, les fournisseurs s'engagent notamment à transmettre des informations concernant l'installation de chaque nouveau scanner. Cette information sera rajoutée au registre national des appareils médicaux lourds de type RMN (résonance médicale nucléaire), PET-scan (scanographie par absorption de rayons X) et CT-scan (tomographie assistée par ordinateur).

Tous ces appareils doivent en principe être recensés dans un registre national.

Ce registre permet "d'avoir un aperçu correct des appareils médicaux lourds dans notre pays et constitue un instrument important pour pouvoir réduire la charge de rayonnement à terme et faire en sorte que les examens d'imagerie médicale ne se limitent qu'aux cas réellement nécessaires et justifiés", a expliqué Mme De Block (Open Vld) dans un communiqué.

Selon elle, la convention entre les autorités et l'industrie prévoit également des accords concernant l'usage qualitatif des appareils ainsi que leur entretien.

Ces accords font partie d'une convention bien plus large conclue avec beMedTech concernant les dispositifs médicaux et pour laquelle des discussions entre l'industrie et Mme De Block sont en cours.

Nos partenaires