Trop de sucre dans les céréales, Kellog's pointé du doigt

08/12/17 à 12:36 - Mise à jour à 12:30

Le bol de céréales est devenu un incontournable du petit déjeuner pour un grand nombre d'enfants et même d'adultes. Cependant, la quantité de sucre présente dans la plupart de ces produits est bien trop élevée.

Trop de sucre dans les céréales, Kellog's pointé du doigt

© REUTERS/Mario Anzuoni

Depuis plusieurs mois, le Royaume-Uni tente de forcer la célèbre marque Kellog's à diminuer la quantité de sucre dans les Frosties. Le géant de l'industrie agroalimentaire avait déjà diminué la teneur en sucre de 14% dans les Coco Pops, mais pour ce qui est des Frosties, pas question de modifier la recette. Pour argumenter son choix, Kellog's déclare que ce type de céréales est principalement destiné aux adultes.

Une teneur en sucre beaucoup trop élevée

L'organisation World Action on Salt and Health (WASH) avait analysé en 2016 différents types de céréales appartenant aux principaux leaders mondiaux du marché. Les résultats sont interpellant: plus de la moitié des échantillons analysés possèdent un taux de sucre bien trop élevé. Il faut aussi savoir que la teneur en sucre et en sel, dans un même type de céréale, varie en fonction du pays.

Ainsi, en Belgique, les Frosties contiennent 37g de sucre pour 100g de céréales, alors qu'en Australie, pour la même proportion, c'est 41,3g de sucre. Les Honey Smacks de chez nous, eux, sont constitués de 43g de sucre pour une proportion de 100g.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, il est préférable de consommer un maximum de 25g de sucre par jour (soit 6 cuillères à café) pour un adulte, et des quantités divisées de moitié pour les enfants. Impossible donc de respecter ce quota en absorbant un bol de céréales de ce type tous les matins.

Un quotidien matinal à changer

Les céréales destinées aux enfants sont globalement peu équilibrées nutritionnellement parlant. En plus d'une teneur en sucre trop élevée, les recettes de ces dernières sont pourvues d'une quantité plutôt faible en céréales. D'après la CLCV, une bonne connaissance des ingrédients est indispensable. L'association recommande donc aux parents de lire les étiquettes et de choisir les céréales comprenant le moins de sucre possible (pas plus de 4g de sucre par portion). Ajouter des fruits dans le bol est aussi une bonne alternative proposée pour apporter des fibres, du potassium et d'autres vitamines élémentaires.

D'après une autre étude menée par 60 millions de consommateurs, les mueslis seraient une meilleure alternative aux céréales de grandes surfaces. Composés eux aussi d'une grande quantité de sucre, ils sont cependant plus "riches" et leur index glymique est bien plus positif.

Marine Payez

Nos partenaires