Trop de produits chimiques dans les produits pour bébé ?

27/05/16 à 12:07 - Mise à jour à 15:19

Depuis quelques jours, un statut Facebook circule sur la toile. Le message alarmiste d'une jeune femme concernant les substances présentes dans certains produits pour bébé. Pourtant, cette publication partagée plus de 45 000 fois sur le réseau social comporte, semble-t-il, quelques erreurs.

Trop de produits chimiques dans les produits pour bébé ?

Parents et bébé © Getty Images

"J'arrive au rayon 'bébé' et je prends, au hasard, deux produits de marques très connues. Je regarde la composition de ces deux produits et là, c'est le coup de massue", voici une partie du message publié par l'administratrice de la page Facebook "Bi'oh", une boutique de cosmétiques bios et naturels.

"La haute concentration de produits chimiques m'a scotchée, entre autres la présence très importante de PEG" poursuit-elle. Le PEG (Polyéthylène Glycol) décrié dans ce message est en réalité utilisé dans de nombreux secteurs comme dans l'alimentation, les cosmétiques ou encore certains médicaments pour ses propriétés gélifiantes et épaississantes.

L'inquiétude grandissante des parents envers les produits cosmétiques pour bébé ne vient pas de nulle part. Une étude publiée en février dernier par l'ONG Women in Europe for a Common Future prévenait de la présence de différentes substances à risque dans les cosmétiques destinés aux bébés et aux enfants en bas âge.

Le PEG ne fait pas partie de cette liste dressée par l'ONG comme produits à risque. En effet,"Les PEG ne sont pas toxiques en eux-mêmes", comme l'explique Marie-France Corre, ingénieure en matériaux, consultante en consommation responsable et experte mandatée par WECF au Monde.

Le polyéthylène glycol, en tant que tel, n'est pas considéré comme un produit dangereux par les scientifiques. Les substances prétendument cancérigènes dénoncées dans ce statut Facebook ne le seraient donc pas tant que ça.

"Il peut y avoir une problématique avec les PEG selon le processus de fabrication", reconnaît tout de même Marie-France Corre. En effet, durant le processus de fabrication de ces substances, certains types de PEG peuvent avoir été contaminés par du dioxane, une substance reconnue, elle, comme cancérigène. Mais il est impossible selon l'experte de le savoir en lisant une simple étiquette, des tests plus poussés sont nécessaires.

Les marques remises en cause dans le post, à savoir Galenco et Mustela, assurent porter une grande attention aux produits présents dans la composition de leurs cosmétiques et tenter de remplacer les substances controversées par d'autres plus sûres.

Néanmoins, d'autres substances qui pourraient être présentes dans les cosmétiques pour bébé doivent attirer l'attention des parents. WECF en a publié une liste non exhaustive ; sur les 341 produits testés durant l'été 2015 par l'ONG, 299 contenaient des substances à risque "élevé".

Par Axelle Verstraeten

En savoir plus sur:

Nos partenaires