Trafic d'organes: l'injustice sociale dans toute sa splendeur

04/05/18 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

Source: Knack

Chaque année, près de 125.000 personnes subissent une greffe d'organe. Et comme la demande est plus importante que l'offre, le trafic d'organes a le vent en poupe. Avec un constat : c'est surtout les plus riches qui achètent les organes des plus pauvres. Plongée dans un commerce qui semble d'un autre âge.

La transplantation d'organes est l'une des plus impressionnantes avancées de la médecine moderne. Depuis les premières transplantations réalisées avec succès au milieu du XXe siècle, celles-ci ont sauvé la vie de centaines de milliers de personnes dans le monde. On estime qu'environ 125 000 personnes subissent, chaque année, une greffe d'organe. Si c'est beaucoup, c'est néanmoins inférieur à la demande. Cette différence entre la demande réelle et l'offre disponible a entrainé le développement d'un marché illégal d'organes.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires