Tiques, moustiques, aoûtats : nos bons conseils pour s'en protéger cet été

06/07/16 à 14:42 - Mise à jour à 17/08/16 à 14:17

L'été est là et avec lui les barbecues dans le jardin, les camps d'été, les balades dans les bois, les joggings à la campagne et... les parasites. Voici nos bons conseils pour repérer et éviter les différents parasites, parfois porteurs de maladies.

Tiques, moustiques, aoûtats : nos bons conseils pour s'en protéger cet été

Les tiques sont très présentes dans les hautes herbes et en forêt. © iStock

Les tiques

Surtout présents dans les bois et la végétation basse, les tiques raffolent des fougères, des herbes hautes et des broussailles où elles attendent patiemment de mordre leur proie.

Selon le site de l'Institut scientifique de la santé publique (ISP), Tiquenet.be, les tiques sont actuellement largement présentes dans toutes les provinces. Tiquenet.be est un projet lancé en 2015 par l'Institut scientifique de santé publique (ISP), chargé de cartographier les tiques. L'objectif ? Répertorier les zones à risque. En cette période estivale, une nouvelle application vient d'être lancée. L'ISP encourage la population à notifier systématiquement toute morsure de tique.

Le nombre de morsures a cependant été plus élevé dans certaines provinces, la province du Luxembourg en tête, le Limbourg et la province de Namur. Le rapport de l'ISP relève que "les morsures ont quasi exclusivement eu lieu pendant des activités de loisirs (96%), souvent à l'occasion d'un camp scout ou apparenté". Des morsures peuvent survenir principalement en forêt (76%), dans les champs (13%) et même dans les jardins.

Que faire en cas de morsure de tique ?Heureusement, il existe des moyens pour se protéger de ces parasites. Tiquenet.be recommande de porter des vêtements clairs et couvrants surtout au niveau des jambes, mais aussi des bras et du cou, ainsi que des chaussures fermées. Un répulsif peut également être utilisé. Après une balade en forêt, il est vivement conseillé de contrôler tout le corps à la recherche de tiques. Généralement, la tique trouve refuge dans les endroits chauds et humides comme le creux du genou, les aisselles et autres plis de la peau.

Si une tique est trouvée, il faut l'enlever le plus rapidement possible de façon appropriée, c'est-à-dire en utilisant un crochet à tiques et en dévissant la tique. Contrairement à une idée reçue, il est déconseillé d'endormir la tique avant de l'enlever.

Ensuite, il faut surveiller la zone de la morsure à la recherche de rougeurs qui peuvent être dues à une infection - et dans certains cas plus graves à la maladie de Lyme - aller directement chez le médecin pour qu'il vous prescrive des antibiotiques. Mais pas de panique, "une morsure ne veut pas forcément dire une infection et une tique infectée ne transmet pas nécessairement la maladie" rassure le projet Tiquenet.be de l'ISP. La tique transmet la maladie de Lyme dans "1 à 5% des personnes mordues" selon Tiquenet.be Amoureux de la nature et autres promeneurs, prudence donc pendant vos balades dans les bois.

Les poux

Les poux ne prennent pas de vacances et sont particulièrement présents chez les enfants. La vie en groupe est l'une des causes principales. Les poux se transmettent par contact direct ou indirect. Attention donc aux échange de casquettes, chapeaux et de bonnets en collectivité. Ils ne sont pas nocifs pour l'homme même si les démangeaisons sont une source de désagrément. Contrairement à la croyance populaire, les poux de la tête ne sont pas une affaire d'hygiène. De couleur grisâtre, ils se nourrissent du sang.

Comment lutter contre les poux ? Il existe de nombreux shampooings anti-poux, un premier shampooing va éliminer les poux, mais les larves résisteront, un second shampooing 7 ou 10 jours plus tard élimineront les derniers survivants. Cependant, il est déconseillé d'effectuer des shampooings préventifs qui seraient néfastes pour la santé. Attacher les cheveux des filles peut éviter la contamination et il est déconseillé de se prêter chapeaux et casquettes. La solution la plus efficace est de surveiller fréquemment le cuir chevelu.

Les aoûtats

Les aoutats sont présents en août, d'où leur nom. Attirés par la lumière, les aoutats sont des arachnides "cosmopolites", même s'il est rare d'en trouver dans les villes. De couleur rouge, les aoutats se déplacent très rapidement. Les morsures peuvent entrainer des démangeaisons et rougeurs.

Conseil contre les aoûtats : Comme pour les tiques, il est conseillé de porter des vêtements et chaussures fermées afin de réduire l'accès à la peau. Il est aussi utile d'utiliser des produits répulsifs. Les crèmes pour soulager les piqures ont aussi une efficacité préventive.

Les moustiques

Surtout présents à proximité d'eau stagnante, plus besoin de présenter les moustiques, ces "vampires" qui s'acharne sur notre peau. Les piqures de moustiques laissent des traces rouges sur la peau. Boutons, rougeur, démangeaison causée par une allergie à la salive des moustiques, les moustiques ne sont pas dangereux, sauf dans certains cas ou dans certains pays exotiques. Seul le moustique femelle pique, principalement la nuit.

Pour éviter les piqûres de moustiques : La citronnelle, la menthe poivrée et la lavande sont de bons répulsifs naturels des moustiques, la possibilité de dormir avec une moustiquaire et de fermer les fenêtres. C'est l'heure de ressortir les répulsifs en stick et pour les plus craintifs, des bracelets antimoustiques existent.

En savoir plus sur:

Nos partenaires