Plus de la moitié des salons de tatouage contrôlés ont été avertis

28/03/15 à 09:26 - Mise à jour à 09:25

Source: Belga

L'an dernier, 55% des salons de tatouage contrôlés ont reçu un avertissement, rapportent les journaux du groupe Sudpresse samedi, citant un nouveau rapport du SPF Santé publique.

Plus de la moitié des salons de tatouage contrôlés ont été avertis

© iStock

Les inspecteurs du SPF ont contrôlé 133 salons de tatouage et de piercing, parmi lesquels 55% ont été priés de se mettre en règle.

Les avertissements émis portaient "le plus souvent sur des affiches d'information mal placées concernant l'obligation d'informer les clients sur les risques de tatouage et de piercing, un léger dépassement de la date de stérilité garantie sur les aiguilles et les encres de tatouage, des parties de murs ou de sols dans les salons qui ne sont pas lavables, ainsi que l'hygiène en général", précise la porte-parole du SPF, Vinciane Charlier.

Sur les 163 professionnels contrôlés dans les 133 salons, 21 - soit 13 % - n'avaient pas suivi la formation pourtant obligatoire pour exercer comme tatoueur. Par ailleurs, 17 % des salons n'étaient pas assez bien équipés pour l'hygiène, et 13 % n'avaient pas une bonne gestion de la stérilité des matériaux utilisés.

En savoir plus sur:

Nos partenaires