Le sel d'aluminium des déodorants à nouveau accusé de provoquer le cancer du sein

26/09/16 à 15:40 - Mise à jour à 15:37

Source: Le Vif

Une nouvelle étude scientifique publiée dans l'International journal of cancer, incrimine le sel d'aluminium présent dans les déodorants. Il provoque des tumeurs chez les cobayes, rapporte La Parisienne.

Le sel d'aluminium des déodorants à nouveau accusé de provoquer le cancer du sein

© iStock

Le professeur André-Pascal Sappino et le docteur Stefano Mandriota, deux chercheurs suisses ont réalisé une nouvelle étude sur l'impact du sel d'aluminium sur la santé. Selon l'oncologue qui a dirigé cette étude, "le réquisitoire contre les déodorants contenant de l'aluminium, soupçonnés d'être cancérogènes, s'alourdit".

Il s'est penché plus particulièrement sur le cancer du sein et l'implication du sel d'aluminium présent dans de nombreux déodorants. L'homme a été interpellé par la hausse du nombre de cancer du sein ces cinquante dernières années et par leur localisation. "Les tumeurs à 80 % apparaissent désormais dans le cadran supérieur externe", soit à côté du creux de l'aisselle, dont "l'épiderme est extrêmement perméable. Et c'est là que se trouve le réseau lymphatique qui draine la glande mammaire", explique-t-il.

En 2012, il a effectué une étude in vitro avec le docteur Stefano Mandriota. Ils constatent alors qu'en quelques semaines, mis en contact in vitro, l'aluminium perturbe le comportement des cellules mammaires humaines normales et leur fait prendre les caractéristiques de cellules malignes qui se multiplient. Mais cette étude a été critiquée, car pratiquée uniquement in vitro.

Les chercheurs ont alors étudié l'action de l'aluminium sur des souris. Des cellules mammaires de souris ont été mises en contact, toujours in vitro, avec du sel d'aluminium à des taux 1.000 à 100.000 fois inférieurs à celui d'un déodorant. Au bout de quelques mois, ces cellules ont été injectées dans des souris saines, avec un système immunitaire plus ou moins vaillant. Ils ont alors constaté le développement de tumeurs à des degrés divers.

Les scientifiques cherchent maintenant à savoir pourquoi le sel d'aluminium a de tels effets sur les cellules mammaires.

Nos partenaires