"La médecine est en panne d'empathie"

13/11/17 à 09:50 - Mise à jour à 09:52
Du Le Vif/L'Express du 10/11/17

Corinne Hubinont, 57 ans, fait partie du gratin médical. Elle dirige le service associé en obstétrique aux cliniques universitaires Saint-Luc, à Bruxelles. Elle raconte son cancer, décelé il y a deux ans, dans son Carnet de (sur)vie, très personnel, très didactique et très critique pour sa profession.

Vous sentiez-vous armée pour supporter cette épreuve ?

Le contexte a joué contre moi. Je vivais une période très difficile, après les décès successifs de mon époux et de mon père. A l'époque, je ne prenais pas soin de moi, j'étais stressée, je m'imposais un rythme de vie effréné. Mon entourage me répétait que quelque chose allait me tomber dessus. En effet...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires