La cuisine qui soigne: "Un cancer sur deux est lié à de mauvaises habitudes alimentaires..."

22/03/15 à 11:50 - Mise à jour à 11:50

Henri Joyeux, spécialiste reconnu mondialement en matière de nutriprévention, livre au Vif/L'Express une liste de 12 aliments bénéfiques pour l'organisme... traduits en recettes par une coach en cuisine santé et quatre chefs belges.

La cuisine qui soigne: "Un cancer sur deux est lié à de mauvaises habitudes alimentaires..."

/ © DR

L'ouvrage s'appelle Changez d'alimentation (1) sans point d'exclamation. Pourtant, à en lire la 7e édition revue et augmentée, on se dit que tout un chacun aurait à gagner d'une pareille incitation. C'est que "Changez d'alimentation !" semble de plus en plus s'apparenter à une urgence. Le constat du Pr Henri Joyeux est sans appel : "Un cancer sur deux est lié à de mauvaises habitudes alimentaires... ce qui impose de "manger mieux et meilleur" pour sa santé." Comment ce cancérologue et chirurgien en est-il venu à se passionner pour la nutriprévention ? "Ma thèse de doctorat en 1972 avait pour titre L'intestin artificiel, explique-t-il. Il s'agissait de remplacer temporairement ou définitivement les fonctions nutritives du tube digestif par une nutrition exclusivement par voie veineuse, apportant les 24 nutriments dont notre corps a besoin chaque jour. J'ai pu mettre au point le "All in One", soit des mélanges nutritifs nécessaires à la vie des patients en insuffisance digestive. J'ai donc acquis de grandes connaissances quant aux besoins nutritionnels et à la façon de les combler. En 1985, ma méthode avait fait le tour du monde. Au fur et à mesure de mon expérience de chirurgien cancérologue je me rendais compte que de plus en plus de malades étaient atteints de cancer du fait de leurs mauvaises habitudes alimentaires. Ainsi on a pu démontrer que près d'un cancer sur deux est lié à de la surnutrition. En plus, j'ai pu démontrer, à partir de tests laboratoires sur animaux, que les tumeurs cancéreuses poussaient plus vite selon les apports augmentés en calories et protéines en particulier."

Les produits laitiers sont parmi les premiers à être dans le collimateur du spécialiste, même si l'on nous en loue les mérites en matière d'ostéoporose. C'est surtout le lait de vache que le médecin déconseille. A la place ? "Un petit morceau de fromage de chèvre ou de brebis suffit, à mastiquer, qui rassasie par le goût associé à un ballon de bon vin rouge et si possible bio, voilà l'idéal pour la santé en fin de repas."

Autre aliment à susciter la méfiance du spécialiste : la viande. "Il faut se nourrir de viande rouge avec parcimonie, une fois par semaine est suffisant. Il est crucial que celle-ci soit de bonne qualité, ce qui devient de plus en plus rare. La viande hachée est pour moi un non-sens. Nous avons une excellente dentition que nous utilisons insuffisamment. Ce que nous avalons doit être pâteux ou liquide ce qui impose de régaler longuement notre palais. Cette opération permet d'apprécier les aliments à leur juste valeur et d'arriver plus rapidement à satiété. Si nous mangeons trop rapidement, nous perdons le goût des aliments. Alors, nous "bouffons" comme des animaux."

Ultra-médiatisé, le secteur de la restauration, particulièrement celui de la gastronomie, est censé donner l'exemple. Pourtant, il est souvent question de repas interminables et de cuissons mal adaptées. Dans l'imagerie classique du bon repas, santé et plaisir semblent se tourner le dos. Le Pr Joyeux constate cependant un changement de mentalité : "La restauration gastronomique essaie de plus en plus de s'orienter "santé", car le grand public a compris que la nutrition est source de bonne santé et de longévité. C'est son rôle car si payer cher un bon repas rend malade... vaut mieux choisir le jeûne qui, de temps en temps, fait le plus grand bien."

(1) Changez d'alimentation, par le Pr Henri Joyeux, Editions du Rocher, collection Equilibre, 400 p.

Le dossier dans Le Vif/L'Express de cette semaine. Avec :

- les 4 grands principes du manger sain selon Henri Joyeux.

- les 12 aliments-commandements

- les recettes de Ludovic Vanackere (Atelier de Bossimé, à Loyers), Constantin Erinkoglou (Notos, à Bruxelles), Christophe Pauly (Le Coq aux champs, à Soheit-Tinlot), Arabelle Meirlaen (restaurant Arabelle Meirlaen, à Marchin) et Catherine Piette (coach santé, à Bruxelles)

En savoir plus sur:

Nos partenaires