Interdiction en France d'un insecticide sur des cerises: "La situation belge est différente"

22/04/16 à 17:36 - Mise à jour à 17:39

Source: Belga

La France interdit l'utilisation du diméthoate depuis le 1er février et elle a décidé vendredi de suspendre ses importations, y compris depuis les pays de l'Union européenne, de cerises traitées par cet insecticide. "La situation belge est différente de la France en ce qui concerne les résidus", précise une porte-parole du ministre fédéral de l'Agriculture, Willy Borsus.

Interdiction en France d'un insecticide sur des cerises: "La situation belge est différente"

© iStockphoto

"En Belgique, nous avons notamment un délai de minimum 28 jours entre la dernière pulvérisation et la récolte, alors qu'il est de 14 jours en France." La porte-parole ajoute que les limites maximales de résidus pour le diméthoate au niveau européen sont "10 fois plus strictes (0.2 mg/kg) qu'au niveau international (normes Codex: 2 mg/kg). 22 échantillons ont été contrôlés chez nous en 2014-2015 et aucun ne dépassait les limites. Ceci est évidemment lié à la règle des 28 jours". L'EFSA (European Food Safety Authority) a réalisé, à la demande de la Commission européenne, une évaluation préliminaire des risques pour la santé de l'utilisation de produits contenant du diméthoate.

"Sur la base des informations limitées disponibles, l'EFSA conclut que le risque potentiel pour la santé des consommateurs à long terme (...) ne peut être exclu", signale un article de l'autorité publié sur son site internet. L'EFSA précise qu'une conclusion finale ne peut être tirée sans informations supplémentaires. La Belgique a décidé de soutenir la Commission européenne et fait partie des treize États membres de l'Union européenne qui ont choisi de ne pas retirer le produit du marché, étant donné un "manque d'informations". La porte-parole du ministre Willy Borsus précise néanmoins que "ce produit est actuellement en phase de réanalyse au niveau belge. Peut-être que des retraits du marché vont tomber prochainement". "La décision française ne devrait pas avoir tant d'impact sur la Wallonie et même sur la Belgique parce que l'essentiel de la production belge de cerises est tout de même destiné à la consommation belge", indique à Belga un porte-parole du ministre wallon de l'Agriculture, René Collin. Les effets devraient être très minimes en Wallonie car "sur 1.000 hectares en Belgique dédiés à la cerise, seuls 10% sont en Wallonie".

5.800 tonnes de cerises en 2015

En Belgique, 5.800 tonnes de cerises ont été produites en 2015, selon les chiffres de l'Association belge des coopératives horticoles, la référence pour le cabinet du ministre fédéral de l'Agriculture. Environ 3.000 tonnes de cerise sont consommées en Belgique et 2.800 tonnes sont exportées. Il faut encore ajouter 4.700 tonnes de cerises importées, dont 850 issues de France. L'exportation vers la France, elle, varie selon les années: 20% des exportations en 2014, contre 40% en 2015, indique la porte-parole de M. Borsus. A la fin mars, le ministre français de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, avait saisi la Commission européenne pour demander l'interdiction immédiate de l'insecticide au sein de l'Union. Sa demande n'a été soutenue que par deux États membres. Il voulait éviter une distorsion de concurrence entre producteurs européens, le diméthoate étant interdit en France, en Espagne et en Italie. La France a banni ce produit le 1er février, à la suite d'une évaluation des autorités sanitaires françaises, qui a fait apparaître des "risques inacceptables" pour le consommateur, les cultivateurs ainsi que pour les oiseaux et les mammifères. Le diméthoate est utilisé pour protéger les fruits contre le drosophile suzukii, un moucheron particulièrement agressif.

En savoir plus sur:

Nos partenaires