Guérir par les plantes

23/05/16 à 13:46 - Mise à jour à 13:37

Source: Le Vif/l'express

La phytothérapie existe depuis la nuit des temps. Mais au XXème siècle, un engouement excessif pour le "tout-chimique" et les molécules de synthèse l'a renvoyée dans les oubliettes. Depuis le début des années 2000, son retour en grâce connaît un essor considérable. La phytothérapie nouvelle et "médicale" prend son envol, en utilisant les plantes selon des critères scientifiques et modernes, en conformité totale avec le cahier des charges établi par les pouvoirs publics.

On peut parler d'un effet de balancier. Au siècle dernier, l'explosion des médicaments purifiés ou de synthèse (l'aspirine, la quinine, la pénicilline, ...), basée sur les preuves scientifiques, a fait perdre aux plantes leur superbe. Elles sont devenues juste bonnes pour certains bobos abonnés à la "tisanothérapie". Alors pourquoi ce come-back spectaculaire ? Pour combler nos envies de vivre de manière plus "naturelle" ? Oui, en partie, sans doute. Les plantes sont surtout de retour car la science avance à pas de géant. Les plantes sont mieux étudiées, leurs propriétés sont identifiées et (pour certaines) démontrées scientifiquement. Et surtout, les méthodes d'extraction sont devenues extrêmement performantes. "Au XXème siècle, les méthodes extractives étaient artisanales, note Yvan Dierckxsens, directeur scientifique des Laboratoires Tilman, spécialisés dans les produits pharmaceutiques à base de plantes médicinales. Dans le passé, il y a eu de mauvaises expériences, car on ne connaissait pas la composition des plantes. Ce n'est que depuis une quinzaine d'années qu'on maîtrise les méthodes analytiques destinées à la connaissance de leur composition complexe".
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires