Cancer de la peau: une application pour analyser les grains de beauté suspects

05/05/15 à 11:30 - Mise à jour à 06/05/15 à 08:56

Source: Le Vif/l'express

La société SkinVision a développé une application spéciale de dépistage du cancer de la peau qui peut être téléchargée sur son smartphone. Elle permet de détecter les grains de beauté et les lésions de la peau potentiellement suspects et d'enregistrer les clichés afin de repérer tout changement anormal.

Cancer de la peau: une application pour analyser les grains de beauté suspects

L'appli SkinVision permet d'analyser en quelques secondes les grains de beauté suspects. © SkinVison

Euromelanoma, l'ASBL à l'initiative de la Semaine du Cancer de la Peau qui se tient du 4 au 10 mai, avance que 54% des décès dus à ce type de cancer en Europe auraient pu être évités. Elle met l'accent sur un diagnostic précoce qui pourrait éviter les développements de nombreux mélanomes. Tout au long de cette semaine, des dermatologues belges distribueront des brochures et posters dans différentes gares de Belgique. En outre, des dépistages gratuits sont proposés par les dermatologues participants.

La société SkinVision propose une autre solution pour dépister une quelconque anomalie: elle a développé une application de dépistage à télécharger gratuitement tout au long de cette semaine de sensibilisation sur son smartphone. Grâce à cette technologie, les utilisateurs pourront détecter les signes avant-coureurs d'un cancer de la peau. Pendant le mois de mai, SkinVision mettra aussi gratuitement en ligne différents outils destinés à sensibiliser le grand public, à encourager la prévention et la détection précoce du cancer de la peau.

Analyse du grain de beauté suspect

L'utilisation de cette appli est simple et rapide. Il permet de photographier le grain de beauté suspect et l'analyse ensuite en quelques secondes sur base d'un algorithme qui identifie toute croissance potentiellement anormale. L'appli évalue ensuite le niveau de risque en indiquant à l'utilisateur un feu rouge, orange ou vert.

Une croissance anormale pourrait révéler le développement d'un mélanome ou d'un cancer de la peau autre que le mélanome (feu rouge) ou la nécessité de réaliser des examens complémentaires (feu orange). Dans les deux cas, le patient est invité à consulter un dermatologue. Les utilisateurs peuvent archiver les différents bilans cutanés afin d'identifier toute altération au fil du temps ou partager les clichés avec leur médecin grâce à l'application quand ils ont le moindre doute.

L'application est la première application globale du cancer de la peau ayant obtenu la certification européenne (CE). Elle a été testée scientifiquement par la clinique universitaire de LMU de Munich en 2013, reconnue comme l'une des principales institutions académiques de recherches en Europe, spécialisée dans le cancer de la peau. SkinVision est couramment utilisée par les cliniques dermatologiques dans plusieurs pays européens et enregistre à ce jour plus de 100.000 téléchargements.

Nos partenaires