Aux Pays-Bas, une méningite à méningocoque rare fait des ravages

31/05/18 à 13:39 - Mise à jour à 13:39

Source: De Morgen

Aux Pays-Bas, 11 personnes sont décédées à ce jour d'une méningite à méningocoque rare. 57 personnes ont par ailleurs été prises en charge par les services des soins intensifs, selon les derniers chiffres de l'Institut de santé publique néerlandais. En Belgique, aucun cas n'a encore été rapporté.

Aux Pays-Bas, une méningite à méningocoque rare fait des ravages

© Getty Images/iStockphoto

Chez nos voisins néerlandais, le nombre de cas de méningites à méningocoque de type W a déjà battu cette année un record, relaie De Morgen. Il y a eu depuis le début d'année déjà autant de morts que pour toute l'année 2017. L'année dernière, sur les 4 premiers mois de l'année, 27 personnes avaient été admises à l'hôpital. Cette année, on en dénombre déjà une cinquantaine. En 2015, il n'y avait eu que 4 contaminations de recensées sur l'année et aucun décès. Des vaccins préventifs sont maintenant administrés aux bébés dès 14 mois. Les adolescents de 14 ans recevront aussi rapidement un vaccin.

La bactérie méningocoque vit dans les cavités nasales et dans la gorge et se répand par de fines gouttelettes dans l'air. Chez certaines personnes, la bactérie peut faire des ravages en se propageant rapidement dans l'organisme. Elle peut causer une infection du sang et des séquelles aux méninges.

Selon l'Institut scientifique de santé publique, il n'y a pas lieu de s'alarmer en Belgique. Dans notre pays, 34 cas invasifs de méningites à méningocoque ont été signalés, ce qui est seulement trois de plus que l'année passée. Personne n'est décédé à ce jour des conséquences de cette maladie.

Nos partenaires