Révision de la Constitution - Le débat sur la déclaration vire à l'affrontement Di Rupo-N-VA

23/04/14 à 13:34 - Mise à jour à 13:34

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre Elio Di Rupo a affiché mercredi une feuille blanche à l'adresse des députés N-VA dont il a ainsi illustré le bilan alors que ceux-ci venaient de dénoncer l'incapacité de la majorité à réformer le pays.

La discussion sur la déclaration de révision de la Constitution a tourné au débat électoral, Elio Di Rupo sortant de ses gonds pour dénoncer le discours de la N-VA, entièrement centré, selon lui, sur l'affrontement communautaire entre deux groupes soi-disant homogènes. Le vice-président des nationalistes, Ben Weyts venait d'égratigner le projet de déclaration "minimaliste" du gouvernement, y voyant une preuve supplémentaire de l'incapacité de la minorité flamande à réformer le pays face au "diktat" francophone. L'accusant de "tromper les Flamands", le chef du gouvernement a tenté de démonter l'argumentaire nationaliste. Il y a eu "47 modifications constitutionnelles" dans le cadre de la sixième réforme de l'Etat, plus que durant les législatures précédentes, plus qu'à l'occasion des réformes de l'Etat précédentes, a-t-il souligné en Commission de la Chambre. Il y a eu "1.130 pages" de textes de réformes, a-t-il insisté, brandissant à nouveau la page blanche destinée à la N-VA. La déclaration se concentre dès lors sur les droits et libertés fondamentaux, d'autres chantiers pouvant être ouverts au Sénat, désormais chambre de réflexion, lieu de rencontre entre Communautés et Régions, a rappelé le Premier ministre. (Belga)

Nos partenaires