Recherche - Nollet renonce aux critères d'impact social potentiel dénoncés par les chercheurs

16/07/13 à 16:56 - Mise à jour à 16:56

Source: Le Vif

(Belga) Après plusieurs semaines de polémique, le ministre de la Recherche en Fédération Wallonie-Bruxelles Jean-Marc Nollet (Ecolo) a renoncé mardi à sélectionner à l'avenir les projets de recherche fondamentale sur base de leur "impact social potentiel", une idée qui avait hérissé le monde scientifique.

M. Nollet a opéré cette marche arrière après une ultime rencontre mardi matin avec une délégation de chercheurs liés au Fonds de la recherche scientifique (FNRS), et juste avant le vote ce mercredi devant le Parlement de la Fédération de son projet de décret sur le financement de la recherche. La communauté scientifique francophone s'était fortement mobilisée ces dernières semaines pour dénoncer l'introduction de ces critères d'impact social potentiel, lesquels représentaient une ingérence politique dans la liberté scientifique, selon eux. Après une pétition ayant réuni plus de 2.500 chercheurs, la mobilisation d'anciens lauréats du prix Francqui -la plus haute distinction scientifique belge-, et plusieurs cartes blanches dans la presse, la polémique autour de ces fameux critères avait éclipsé la principale avancée du décret, à savoir la pérennisation et l'indexation du financement de la recherche en Fédération Wallonie-Bruxelles à hauteur de 104 millions d'euros chaque année. A l'issue de leur rencontre mardi, les chercheurs et le ministre ont finalement convenu "ensemble que là n'était pas l'essentiel de ce texte historique pour le monde de la recherche", selon un communiqué Jean-Marc Nollet dans lequel il annonçait avoir retiré les "trois mots querellés" de son projet de décret. (Belga)

Nos partenaires