RDC: le mandat d'un député d'opposition invalidé, un autre perd son immunité

09/01/13 à 10:49 - Mise à jour à 10:49

Source: Le Vif

(Belga) Deux députés congolais d'opposition ont été sanctionnés mardi, l'un voyant son mandat invalidé et l'autre ne perdant que son immunité parlementaire, a rapporté mercredi la radio onusienne Okapi.

RDC: le mandat d'un député d'opposition invalidé, un autre perd son immunité

Les députés ont voté par 216 voix pour et 80 voix contre la levée des immunités de Roger Lumbala et Diomi Ndongala, demandée par le procureur général de la République, Flory Kabange Numbi. En plus de la perte de son immunité, Roger Lumbala a perdu son statut de député national, l'Assemblée ayant décidé d'invalider son mandat. Le procureur général de la République (PGR) peut donc les poursuivre respectivement pour haute trahison et viols sur mineures. M. Ndongala est soupçonné de viol sur deux filles mineures présentées comme faisant partie d'une même famille. Il avait disparu en juin dernier avant de réapparaître à la veille du sommet de la Francophonie organisé à Kinshasa du 12 au 14 octobre. Son parti politique, la Démocratie chrétienne (DC), et sa famille ont toujours soutenu que l'opposant avait été enlevé et détenu par les services secrets à cause de ses prises de position en faveur d'Etienne Tshisekedi, l'un des candidats malheureux de la présidentielle de 2011 qui conteste la réélection du président Joseph Kabila. M. Lumbala, qui dirige une plate-forme politique d'opposition, le Rassemblement des Congolais démocrates et nationalistes (RCDN), a pour sa part ouvertement affiché son soutien à la rébellion du Mouvement du 23 mars (M23), qui occupe une partie de la province du Nord-Kivu (est de la République démocratique du Congo). (VIM)

Nos partenaires