RDC: 5.000 personnes fuyant les combats dans l'Est, réfugiées en Ouganda

30/10/13 à 13:56 - Mise à jour à 13:56

Source: Le Vif

(Belga) Quelque 5.000 personnes se sont réfugiées en Ouganda depuis lundi fuyant les combats dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) entre l'armée et la rébellion du M23, a indiqué mercredi l'ONU, qui craint de voir ce nombre doubler d'ici à jeudi.

RDC: 5.000 personnes fuyant les combats dans l'Est, réfugiées en Ouganda

"Les combats de l'autre côté (en RDC) ont provoqué d'importants déplacements de population vers l'Ouganda, ils se déroulent très près", a expliqué Lucy Beck, porte-parole du Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) dans le sud-ouest de l'Ouganda. "Hier (mardi) et lundi, environ 3.000 réfugiés ont traversé la frontière et encore environ 2.000 ce (mercredi) matin", a-t-elle ajouté. "Mais nous estimons que jusqu'à 10.000 personnes auront traversé d'ici à demain, parce que les combats semblent très proches de la frontière, à environ 7 km". Selon la porte-parole, la plupart des réfugiés traversent au niveau du poste-frontière de Bunagana. Le HCR en a déjà conduit 1.500 dans un centre de transit d'une capacité de 5.000 personnes. D'intenses combats ont repris le 25 octobre entre les rebelles du Mouvement du 23 Mars (M23) et l'armée congolaise dans la riche mais chroniquement troublée province minière congolaise du Nord-Kivu, dans l'Est. L'armée a progressé face aux rebelles, qui refusent de parler de déroute et assurent opérer un repli tactique vers leur base arrière de Bunagana. Les combattants du M23, traqués par l'armée de RDC, se sont ainsi regroupés depuis mardi dans leur réduit montagneux près de la frontière ougandaise. Le M23 est né en avril 2012 d'une mutinerie d'anciens rebelles, essentiellement tutsi, intégrés dans l'armée congolaise en 2009 après un accord de paix. L'ONU et Kinshasa accusent régulièrement l'Ouganda et le Rwanda de le soutenir, ce que réfutent Kigali et Kampala. (Belga)

Nos partenaires