PS constate avoir été souvent isolé pour demander plus de justice sociale

20/11/12 à 16:59 - Mise à jour à 16:59

Source: Le Vif

(Belga) Le PS dit avoir dû "malheureusement constater qu'il s'est bien souvent retrouvé isolé pour défendre les revenus tant des travailleurs que des pensionnés et des allocataires sociaux en réclamant davantage de justice fiscale".

Dans un communiqué, le Bureau du PS salue le travail du Premier ministre Elio Di Rupo et "la détermination sans faille" de sa vice-première, Laurette Onkelinx, "qui s'est battue pour défendre le pouvoir d'achat des citoyens, sauvegarder notre modèle social et faire contribuer les revenus du capital". Le Bureau du PS souligne aussi que le gouvernement a pris les premières mesures concrètes pour mieux contrôler les mondes bancaire et de la finance. L'épargne des Belges sera désormais mieux protégée contre la spéculation et les bonus des dirigeants des banques soutenues par l'Etat seront désormais interdits et les banques seront incitées à investir une partie de l'épargne pour octroyer des crédits aux petites et moyennes entreprises, dit le communiqué. Le PS se félicite également de l'instauration d'une cotisation sur les plus-values des holdings financiers et de l'augmentation de la contribution des banques mais regrette de ne pas avoir été davantage soutenu dans sa volonté de rééquilibrer la fiscalité sur le capital pour alléger celle sur le travail ou encore d'instaurer une cotisation de crise sur les plus hauts revenus, pour plus de justice fiscale. Il note toutefois qu'un premier pas important est réalisé puisque le précompte mobilier sur les revenus du capital, qui était de 15% il y a 3 ans, passera désormais à 25% (hors livret d'épargne). (MUA)

Nos partenaires