Procès terroriste BBET: l'affaire devra être plaidée à nouveau

27/05/13 à 16:48 - Mise à jour à 16:48

Source: Le Vif

(Belga) Toutes les parties au procès des membres du groupuscule d'extrême-droite BBET (Bloed, Bodem, Eer en Trouw) devront à nouveau plaider, est-il apparu lundi devant le tribunal correctionnel de Termonde qui reprend le dossier après que le procès a été gelé un an dans l'attente d'une décision de la Cour constitutionnelle.

La justice a mis un terme aux activités de la bande en septembre 2006. Des centaines d'armes avaient été saisies lors de perquisitions menées dans des casernes militaires, notamment à Bourg-Léopold et à Kleine Brogel, et à 18 adresses privées. Dix-sept prévenus doivent répondre de terrorisme, de constitution de bande et de détention d'armes. Quatre suspects sont considérés comme les chefs de bande d'une organisation criminelle et d'un groupuscule terroriste. Le procès a été à l'arrêt pendant un an parce que le tribunal correctionnel a posé une question préjudicielle à la Cour constitutionnelle à propos du rôle du parquet fédéral. La Cour constitutionnelle a estimé que le parquet fédéral était compétent pour faire figure de ministère public. Le tribunal correctionnel a pris connaissance de cette décision lundi. L'affaire étant examinée par un nouveau président, plusieurs avocats ont annoncé qu'ils plaideraient à nouveau. Le ministère public aura pour sa part besoin de deux heures au moins pour son réquisitoire. (Belga)

Nos partenaires