Procès De Gelder - L'accusé était un collègue lent et peu bavard

14/03/13 à 16:05 - Mise à jour à 16:05

Source: Le Vif

(Belga) Kim De Gelder travaillait très lentement et ne parlait pas beaucoup avec ses collègues, ont témoigné ceux-ci de manière unanime jeudi après-midi.

Procès De Gelder - L'accusé était un collègue lent et peu bavard

"Le patron l'a un jour placé à côté de moi en disant qu'il serait bien à cette place-là. Comme il ne parlait pas, j'ai commencé à raconter ma vie, mes voyages, mon mari Johnny", a raconté une collègue qui a travaillé pendant plusieurs mois à la même table que Kim De Gelder. "Voyant que je parlais, il s'est à son tour confié." Kim De Gelder a cependant inventé les plupart des anecdotes. D'autres collègues féminines ont également souligné le côté taiseux de l'accusé. "Je suis un jour restée au café pendant une demi-heure avec lui et il n'a quasiment pas parlé", a témoigné l'une d'elle. Cette attitude a totalement changé à l'arrivée début décembre 2008 d'un autre intérimaire. "Je l'ai vraiment vu s'ouvrir, il n'arrêtait plus de parler, je lui ai même dit 'eh bien! Kim, je ne te connaissais pas comme ça! '." L'intérimaire, venu témoigner jeudi après-midi, a confirmé avoir tenu de longues conversations avec l'accusé, sur toutes sortes de sujets politiques et d'actualité. "Kim aurait pu trouver un job plus en phase avec ses capacités", a-t-il commenté. Tous ont été "terriblement choqués" d'apprendre que Kim De Gelder avait commis une tuerie à la crèche Fabeltjesland à Termonde. (PVO)

Nos partenaires