Poursuite des combats samedi en RDC entre l'armée et le M23

26/10/13 à 10:45 - Mise à jour à 10:45

Source: Le Vif

(Belga) Les combats entre l'armée congolaise et la rébellion Mouvement du 23 mars (M23) se poursuivaient samedi matin pour le deuxième jour consécutif dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), près de la frontière rwandaise, selon des sources concordantes.

Poursuite des combats samedi en RDC entre l'armée et le M23

"Les combats ont repris à l'aube" à Kibumba, à environ 25 kilomètres au nord de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, frontalière du Rwanda et de l'Ouganda, a déclaré à l'AFP un officier supérieur de l'armée sous le couvert de l'anonymat. "Les affrontements continuent au niveau de Kibumba. Toute la nuit, c'était vraiment des détonations", a pour sa part affirmé à l'AFP un défenseur des droits de l'Homme déplacé par les combats et originaire de Kibumba. L'officier de l'armée a également annoncé l'ouverture d'un nouveau front samedi dans la région de Mabenga, sur le front nord de la zone sous contrôle du M23, et à environ 80 km au nord de Goma, où l'armée s'est récemment renforcée. "Il y a des troupes, des chars, des mortiers...", a-t-il précisé. Le M23 a confirmé l'ouverture de ce nouveau front. L'armée a "lancé une nouvelle offensive sur l'axe Mabenga-Kahunga" samedi matin, a dit à l'AFP Bertrand Bisimwa, président politique du M23. Dans la journée de vendredi, des éléments de la brigade d'intervention de la Mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC (Monusco) s'étaient déployés derrière les Forces armées de la RDC (FARDC). Des hélicoptères de l'ONU avaient aussi survolé la zone rebelle, sans tirer. L'officier de l'armée a expliqué samedi que la Monusco a depuis musclé son appui aux forces loyalistes. Selon lui, elle apporte désormais un soutien "logistique", et ses hélicoptères un "appui feu". La Monusco était injoignable samedi matin pour commenter ces informations. Les combats entre l'armée et le M23, les plus violents depuis ceux de fin août, avaient repris vendredi à l'aube à Kanyamahoro, près de Kibumba. (Belga)

Nos partenaires