Port d'Anvers: les contrôles lors des chargements de marchandises portent leurs fruits

22/02/13 à 14:09 - Mise à jour à 14:09

Source: Le Vif

(Belga) Les voitures d'occasion exportées via le port d'Anvers contiennent 17 pc de chargement en moins comparé à il y a six mois, ont annoncé vendredi les autorités du port. Il y a quelques années, il est apparu que les marchands d'autos utilisaient les véhicules pour transporter des déchets illégaux.

Port d'Anvers: les contrôles lors des chargements de marchandises portent leurs fruits

Depuis le 1er janvier 2012, le port d'Anvers procède à des contrôles des véhicules d'occasion et de leur chargement. Pour les autorités du port, les voitures étaient parfois clairement utilisées par les marchands comme simple emballage pour d'autres marchandises proches, elles, de déchets illégaux. Pour lutter contre ce phénomène, un règlement pour la gestion des véhicules de seconde main a été mis en place par le port afin de déterminer ce qui peut ou non être expédier par bateau. Selon les autorités portuaires anversoises, il apparaît que la mesure porte déjà ses fruits après six mois d'existence. "Sur le dernier semestre, les chargements ont diminué de 17%", a déclaré le capitaine-commandant du port d'Anvers, Jan Verbist. "Cela signifie qu'avec l'ensemble des parties, principalement les opérateurs de terminaux, nous avançons dans la bonne direction. Nous allons poursuivre nos contrôles afin d'obtenir de meilleurs résultats encore", a assuré M. Verbist. Enfin, selon la porte-parole du port d'Anvers, il n'est pas exclu que les expéditeurs déplacent leur flux de voiture ailleurs. "C'est pour cela que nous avons proposé notre règlement au niveau européen", a-t-elle encore précisé. (MUA)

Nos partenaires