Pollution de l'Escaut : L'origine pourrait se trouver en Flandre, selon Henry

05/10/12 à 15:47 - Mise à jour à 15:47

Source: Le Vif

(Belga) Un contrôle effectué à Espierres-Helchin (Spiere), en Flandre, indique une teneur en oxygène inférieure au seuil d'alerte (c'est-à-dire une concentration d'oxygène trop faible), a indiqué vendredi le ministre wallon de l'Environnement, Philippe Henry. L'origine de la pollution constatée la semaine passée dans l'Escaut en Flandre pourrait donc également se trouver à cet endroit.

Pollution de l'Escaut : L'origine pourrait se trouver en Flandre, selon Henry

Cinq cents poissons morts ont été retirés de l'Escaut le 25 septembre dans le port de plaisance de Kerkhove, une localité d'Avelgem. Les analyses ont démontré une teneur en oxygène beaucoup trop faible dans l'eau. La société flamande des eaux avait alors pointé du doigt une pollution venant d'une entreprise située en Wallonie. Deux jours plus tard, M. Henry a fait savoir que les analyses réalisées par l'administration wallonne ne permettaient pas de confirmer cette hypothèse. Ce jeudi, la presse flamande, citant un rapport de l'inspection wallonne, a pourtant épinglé l'usine Cosucra, située à Warcoing en Wallonie, à proximité de la frontière linguistique. M. Henry a tenu dans un communiqué à préciser les choses. Suite à des décisions prises en commun mercredi avec sa collègue flamande, Joke Schauvliege, le Département de la Police et des Contrôles (DPC) de la Région wallonne a réalisé des analyses complémentaires. Des contrôles menés sur l'Espierres et le canal de l'Espierres et à la confluence du canal de l'Espierres et de l'Escaut révèlent des teneurs en oxygène ne posant pas de problème. En revanche un contrôle effectué à Espierres-Helchin en Flandre, dans un collecteur se rejetant dans la Grande Espierres, elle-même affluent de l'Escaut plusieurs centaines de mètres en aval du canal, indique une teneur en oxygène dissous très en-dessous du seuil d'alerte. "Par conséquent, le déficit en oxygène dissous rencontré sur l'Escaut peut également provenir de la grande Espierres et de ces collecteurs, source potentielle évidente de pollution organique", indique la DPC, citée par M. Henry. (PVO)

Nos partenaires