"Philippe Mettens va trop loin"

10/12/13 à 14:33 - Mise à jour à 14:33

Source: Le Vif

(Belga) Le directeur de la Politique scientifique fédérale Philippe Mettens "tient des propos non fondés et préjudiciables à l'encontre de la fondation, ses partenaires et son président, Alain Hubert", a réagi la Fondation polaire internationale (IPF) mardi dans un communiqué, à la suite de la plainte déposée par Philippe Mettens contre Alain Hubert pour prises illégales d'intérêt et de conflits d'intérêts dans la gestion de la Station Princess Elisabeth en Antarctique.

"Philippe Mettens va trop loin"

La Fondation polaire n'a pas encore été officiellement notifiée de la plainte. Mais le cas échéant, l'IPF "tient à disposition de la Justice tous les documents qu'elle souhaite obtenir et qui ont d'ailleurs été transmis régulièrement au Secrétariat polaire depuis sa création en 2009 et ont été dûment validés par les différents conseils", indique-t-elle. Philippe Mettens soupçonne la Fondation polaire et Alain Hubert "d'intervenir à la fois dans le Secrétariat polaire (l'organe de gestion public qui finance la station polaire Elisabeth) et à la fois dans des entreprises privées dans lesquelles ils ont des intérêts ou desquelles ils reçoivent des intérêts qui sont financés à l'aide de l'argent public dont bénéficie la Fondation", note-t-il dans sa plainte adressée au procureur du Roi. Face à ces accusations, "la Fondation, Alain Hubert, les personnes et les sociétés mises en cause ouvertement par Monsieur Mettens se réservent le droit de citer ce dernier en justice, ensemble ou séparément, et de réclamer des dommages et intérêts pour calomnie portant gravement atteinte à leur intégrité et leur respectabilité et ce à hauteur des préjudices subis dont il ne semble pas prendre mesure", a précisé la Fondation. Alain Hubert est actuellement en mission pour quatre mois en Antarctique pour l'Etat Belge. Il accompagne des scientifiques à plus de 250 kilomètres de la Base Princess Elisabeth. (Belga)

Nos partenaires