Philippe Courard recale la réforme des grands musées fédéraux

11/02/14 à 07:49 - Mise à jour à 07:49

Source: Le Vif

(Belga) Le secrétaire d'Etat à la Politique scientifique, Philippe Courard, a déclaré qu'il ne déposerait pas la note de Philippe Mettens, relative à la fusion de dix musées et institutions scientifiques, au Conseil des ministres, rapporte mardi La Libre Belgique.

Philippe Courard recale la réforme des grands musées fédéraux

"D'abord parce que, politiquement, le moment n'est pas favorable. Une telle réforme doit être encadrée, implémentée, suivie. Toutes choses difficiles à faire dans un climat préélectoral de tensions où chacun voudra rouler des mécaniques. C'est trop important pour réaliser cela dans un climat de pugilat politique. Il s'agit, je le rappelle, du futur de 4.000 personnes", a souligné Philippe Courard. Le président de la Politique scientifique fédérale, Philippe Mettens, a remis lundi une note proposant la fusion des établissements en quatre pôles afin d'optimiser les structures et les moyens financiers au profit du patrimoine culturel et scientifique. "La première note sur les Pôles avait été critiquée par tous ou presque. J'avais rencontré chaque directeur, seul à seul. j'ai demandé qu'on retravaille, ce qui a été fait, mais les choses ne sont pas encore mûres. Il reste trop d'incohérences et d'incompréhensions. Certes, tout le monde a donné son feu vert, mais non sans faire état aussi d'inquiétudes", précise le secrétaire d'État au quotidien. "Beaucoup craignent encore une centralisation du pouvoir et de perdre, par exemple, leur autonomie scientifique sur le plan international." Philippe Courard estime que ce sera au prochain gouvernement "de voir s'il poursuit dans cette voie. Le travail effectué par les 59 groupes de travail reste bon. Il faudra poursuivre le travail". (Belga)

Nos partenaires