Partenariat inédit Forem-UCL pour une maison des langues en 2017 à Louvain-la-Neuve

06/05/14 à 17:50 - Mise à jour à 17:50

Source: Le Vif

(Belga) L'université catholique de Louvain (UCL) et le Forem co-géreront à partir de 2017 une "maison des langues" au coeur de Louvain-la-Neuve, destinée tant aux formations professionnelles qu'aux étudiants de master en traduction provenant de l'école bruxelloise Marie-Haps.

Ce projet est né des négociations sur le décret "Paysage" du ministre de l'enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt (PS), à l'été 2013, entre l'UCL, l'ULB, Saint-Louis et les hautes écoles concernées, a rappelé le recteur de l'UCL Bruno Delvaux, en présentant mardi le projet à la presse. Les trois filières de traduction et interprétariat organisées par les hautes écoles bruxelloises étant destinées à intégrer le giron universitaire, l'accord politique a attribué à l'UCL une habilitation pour les masters en traduction à Louvain-la-Neuve, laissant l'interprétariat - plus chronophage et coûteux - à Bruxelles, avec possibilité de co-diplomation avec l'ULB. L'UCL ne bénéficiant d'aucun transfert d'infrastructures, le coût de l'accueil du master en traduction (quelque 120 étudiants sont attendus par an) a été estimé à 2,5 millions d'euros. Le ministre de l'Emploi et de la Formation, le cdH André Antoine, le Forem et l'UCL ont dès lors élaboré un projet de "maison des langues", injectant 3 millions d'euros de la Région wallonne pour le Forem, 2 millions d'euros de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour l'UCL, cette dernière offrant un apport en nature (terrain et infrastructures) estimé à 1 million d'euros. Au final, la "maison des langues" sera construite via une société immobilière à finalité sociale et offrira des formations aux demandeurs d'emploi ainsi qu'aux travailleurs en formation continue, en plus de l'accueil des étudiants issus du baccalauréat en traduction de Bruxelles. (Belga)

Nos partenaires