Onkelinx juge inacceptable la promotion d'actes de chirurgie esthétique

16/01/13 à 19:47 - Mise à jour à 19:47

Source: Le Vif

(Belga) La ministre fédérale de la Santé publique Laurette Onkelinx (PS) juge totalement inacceptable qu'une clinique belge fasse la publicité d'actes de chirurgie esthétique sur le site web néerlandais de la société Groupon. "Toute forme de communication ou action visant à promouvoir, directement ou indirectement, les actes d'esthétique médicale est interdite", a-t-elle affirmé mercredi dans un communiqué. Le SPF Santé publique portera plainte contre la clinique concernée.

Onkelinx juge inacceptable la promotion d'actes de chirurgie esthétique

Mardi, le quotidien flamand De Standaard révélait qu'une clinique bruxelloise - Clinica Aesthetica - proposait aux patientes néerlandaises 550 euros de réduction pour une augmentation mammaire ou un autre acte de chirurgie plastique. Selon la même source, 275 Néerlandaises ont déjà acheté le bon de réduction pour des prestations dans cette clinique. Jugeant cette promotion totalement incongrue, la ministre Laurette Onkelinx a chargé le SPF Santé publique de déposer plainte auprès du parquet sur base de la loi du 6 juillet 2011 interdisant la publicité et réglementant l'information concernant les actes d'esthétique médicale. "Toute infraction expose le contrevenant à une peine de prison ou à de lourdes amendes", ressort-il du communiqué. Par ailleurs, l'Agence fédérale des médicaments (AFMPS) ouvrira une enquête sur la clinique en question. "Tel que prévu dans le Plan Implants, lancé en septembre 2012, le contrôle portera sur toutes les obligations incombant aux professionnels de santé en matière de dispositifs médicaux", conclut la ministre. Le Plan Implants, conçu à la suite des failles qui sont apparues à l'occasion du scandale des prothèses PIP, a pour objectif d'assurer la traçabilité de tous les implants depuis leur introduction en Belgique, jusqu'à leur implantation effective chez la patiente. (GERARD JULIEN)

Nos partenaires