Nationalisme wallon - Une stratégie pour détourner l'attention des problèmes de l'Olivier

21/08/13 à 16:55 - Mise à jour à 16:55

Source: Le Vif

(Belga) Le chef de groupe MR au parlement wallon, Willy Borsus, voit dans les propos de Rudy Demotte sur un nationalisme wallon une façon de détourner l'attention du public sur les problèmes du gouvernement à la veille d'une rentrée où de gros dossiers restent en rade.

A la veille des vacances, le gouvernement Olivier a interrompu son conclave budgétaire, le projet de Code du développement territorial (Codt) n'a pu faire l'objet d'un accord en 2e lecture, le chômage est à son niveau le plus haut depuis de nombreuses années, etc., a rappelé le chef de groupe de l'opposition. "Le ministre-président tente de détourner l'attention de la vraie situation de la Wallonie. Nous engageons plutôt le gouvernement à se saisir pleinement des vrais problèmes du quotidien des gens plutôt que de faire du nationalisme wallon sa priorité de rentrée", a expliqué M. Borsus. Le député libéral s'étonne par ailleurs d'une telle sortie dans le chef d'un homme qui est à la fois ministre-président du gouvernement wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. "C'est surprenant. D'autant plus que Rudy Demotte était la voix d'un espace francophone, d'une dimension Wallonie-Bruxelles et que nous sommes dans un moment où l'on fait aboutir la 6e réforme de l'État et où l'on structure un nouvel équilibre entre les entités fédérées et l'État fédéral". M. Borsus voit dans cette sortie une "maladresse". "Les Wallons n'ont pas attendu les déclarations du gouvernement wallon pour savoir ce qu'il convient de faire pour être un bon Wallon. Ils n'ont pas à recevoir ce genre de leçon du gouvernement". (Belga)

Nos partenaires