Mondial 2014 - Onze manifestants arrêtés à Curitiba

17/06/14 à 03:21 - Mise à jour à 03:21

Source: Le Vif

(Belga) La police brésilienne a arrêté lundi 11 personnes et tiré des balles en caoutchouc pour disperser une manifestation anti-Mondial lundi soir à Curitiba (sud-est), en marge du match Iran-Nigeria (0-0), a indiqué la presse locale.

Mondial 2014 - Onze manifestants arrêtés à Curitiba

Quelque 200 manifestants se sont rassemblés en centre-ville dans l'après-midi et ont commencé à marcher en direction du stade Arena da Baixada lorsqu'ils ont été bloqués par la police, a rapporté le site d'informations G1. Les protestataires, qui comptaient dans leurs rangs plusieurs jeunes anarchistes masqués, ont alors perturbé la circulation de plusieurs rues avec des poubelles incendiées avant de s'éparpiller progressivement. Un peu plus tard, un petit groupe de manifestants radicaux est revenu vers le centre où ils ont détérioré plusieurs vitrines de banques avant d'être dispersés à coups de balles en caoutchouc par la police. A Natal (nord), où le Ghana affrontait les Etats-Unis lundi soir, quelque 300 militants anti-Coupe du monde ont également manifesté dans le centre-ville, bloquant notamment une avenue, mais ils se sont dispersés sans heurts, toujours selon G1. Le Brésil a été secoué il y a un an en pleine Coupe des Confédérations par une fronde sociale historique contre les dépenses investies dans l'organisation du Mondial-2014. Elles ont depuis perdu en intensité mais se sont radicalisées notamment sous l'action des anarchistes du groupe Black Bloc. Depuis le coup d'envoi du Mondial, des manifestations ont eu lieu dans toutes les villes où se disputaient des matches mais elles n'ont rassemblé en moyenne que 200 personnes. (Belga)

Nos partenaires