Les trains étaient à nouveau un peu moins à l'heure en février

19/03/13 à 17:57 - Mise à jour à 17:57

Source: Le Vif

(Belga) La ponctualité des trains sur le réseau ferroviaire belge a baissé à 85,4% le mois dernier, a indiqué mardi le gestionnaire Infrabel. En février 2012, 86,7% des trains étaient encore à l'heure ou accusaient un retard de moins de six minutes.

Les trains étaient à nouveau un peu moins à l'heure en février

Si l'on tient également compte des trains supprimés, la ponctualité tombe même à 83,8% (contre 84,7% l'an dernier). En février 2013, 1.930 trains ont été supprimés, soit 2% du total. Dans ce domaine, Infrabel fait mieux que l'année dernière puisque 2.617 trains (2,4%) avaient été supprimés en février 2012. Il n'y a pas qu'une explication à cette moindre ponctualité. "Il s'agit d'un ensemble de circonstances", explique Thomas Baeken, porte-parole d'Infrabel. "L'incendie dans une cabine de signalisation à Grammont a notamment tiré la ponctualité vers le bas." La cause la plus importante des retards se situe au niveau de la SNCB, selon les chiffres. La société ferroviaire était, principalement en raison de problèmes de matériel, responsable pour près de la moitié des retards. Enfin, c'est la ligne des trains IC Ostende-Eupen qui semble la plus durement touchée, selon le rapport d'Infrabel, avec une ponctualité de 71,6%. Vient ensuite la ligne IC Knokke/Blankenberge-Hasselt/Tongres (72,6%) et le train IC Herstal-Tournai (77,9%). Les trains qui circulent en heures de pointe matinales ou vespérales ont enregistré une moins bonne ponctualité (82% et 82,5%) que ceux circulant en heures creuses et le week-end (87,3% et 86,5%). (TIP)

Nos partenaires