Les organisations féminines demandent des mesures pour les femmes victimes de la crise

08/03/13 à 13:57 - Mise à jour à 13:57

Source: Le Vif

(Belga) Différentes organisations féminines ont organisé, vendredi, des actions de solidarité pour les femmes qui souffrent de la crise économique. Sur la place de la Monnaie, à Bruxelles, tout le monde pouvait laisser un message aux autorités belges et européennes. Le Conseil des femmes va rassembler l'ensemble des messages et les faire parvenir au monde politique.

C'est la troisième fois que les Conseils des Femmes Francophones et Néerlandophones de Belgique ont démontré leur solidarité avec les femmes du monde entier. "Lors de la Journée internationale de la femme, nous sommes en solidarité avec toutes les femmes à travers le monde qui paient le prix des réformes sociales et des mesures d'austérité à cause de la crise", ont expliqué les organisations. "Elles étaient déjà davantage touchées que les hommes par le chômage et les bas revenus. Les économies imposées creusent ces inégalités". Plus de 1,5 milliard de personnes dans le monde gagnent moins de 1 dollar par jour et 70% sont des femmes. Il y a aussi eu des coupes dans le budget des donateurs. Ainsi, en 2013, la Belgique a diminué son budget au développement de 100 millions d'euros. Les organisations sont également opposées aux réductions que la Commission impose aux États membres. En Grèce, les femmes sont les plus touchées par la crise. Dans ce pays, 60% des jeunes au chômage sont des chômeuses pour 30% de jeunes chômeurs. Chez nous, en Belgique, 60% des femmes retraitées touchent moins de mille euros par mois contre 30% chez les hommes. Le risque de pauvreté pour les femmes dans notre pays est de 15,6%. (PVO)

Nos partenaires