Les armes chimiques ne doivent pas être un alibi pour intervenir en Syrie

27/04/13 à 14:24 - Mise à jour à 14:24

Source: Le Vif

(Belga) Les informations faisant état de l'utilisation d'armes chimiques en Syrie ne doivent pas constituer un alibi pour une intervention militaire dans ce pays, a prévenu samedi Mikhail Bogdanov, l'émissaire du président russe Vladimir Poutine pour le Moyen-Orient.

Les armes chimiques ne doivent pas être un alibi pour intervenir en Syrie

"S'il y a des preuves sérieuses sur l'utilisation d'armes chimiques en Syrie, il faut les montrer immédiatement et ne pas les dissimuler", a affirmé M. Bogdanov, en visite depuis jeudi à Beyrouth dans le cadre d'une tournée régionale. "Il faut s'assurer de ces données immédiatement et conformément à des critères internationaux et non pas les utiliser pour atteindre d'autres objectifs. Il ne faut pas qu'elles soient un alibi pour une intervention en Syrie", a indiqué l'émissaire spécial selon des propos à la chaîne Al-Mayadeen traduits en arabe. M. Bogdanov est également vice-ministre des Affaires étrangères de la Russie, une des rares puissances à soutenir le régime de Bachar al-Assad. Jeudi, Washington a reconnu pour la première fois que le régime syrien avait probablement utilisé des armes chimiques en petite quantité, tout en soulignant que ses renseignements n'étaient pas suffisants pour en avoir la certitude. Le président Barack Obama a mis en garde Damas contre un recours à ces dernières qui changerait selon lui "la règle du jeu" du conflit. (Belga)

Nos partenaires