Le Samusocial demande une augmentation des places d'hébergement tout au long de l'année

18/03/14 à 12:12 - Mise à jour à 12:12

Source: Le Vif

(Belga) Le plan hiver du Samusocial touchera à sa fin le 31 mars. A cette date, 900 personnes devront retourner à la rue puisque la capacité d'hébergement d'urgence passera de 1.010 à 110 places, a indiqué l'institution mardi lors d'une conférence de presse. Celle-ci demande une prolongation de sa capacité d'hébergement jusque fin juin, notamment pour les familles dont les enfants sont scolarisés.

Le Samusocial demande une augmentation des places d'hébergement tout au long de l'année

"Si aucune mesure n'est prise, Bruxelles devra faire face à une crise humanitaire", prévient le Samusocial. Lorsque le plan hiver se terminera au 31 mars, il n'y aura plus d'alternatives d'hébergement pour 189 personnes dont 108 enfants. "Ces 54 familles devenant de facto sans-abri, des campements précaires s'organiseront dans les parcs, les squats et autres espaces publics." Le Samusocial a demandé il y a un mois à la Région bruxelloise une augmentation du budget afin de financer 250 places structurelles supplémentaires qui s'ajouteraient aux 160 actuelles. Il se dit être toujours "en attente d'une réponse des ministre Huytebroeck et Grouwels, qui semblent ne pas vouloir statuer sur notre proposition de prolonger l'hébergement des familles". Le Samusocial estime qu'il faudrait débloquer un budget de 350.000 euros. Le Samusocial explique que "le plan hivernal a permis de développer des actions de suivi et d'accompagnement médico-psycho-social avec des personnes découragées par les refus d'hébergement. En outre, des enfants qui ont été scolarisés par nos services risquent de se retrouver en situation de sans-abri, réduisant à néant tout le travail d'accompagnement mené durant l'accueil hivernal." (Belga)

Nos partenaires