Le printemps pluvieux sauve l'été des kayakistes belges

22/07/13 à 20:24 - Mise à jour à 20:24

Source: Le Vif

(Belga) Les promenades en kayak sur les principaux cours d'eau wallons ne semblent pas compromises par les températures élevées de ces derniers jours. Lundi, seul un petit tronçon de l'Ourthe était annoncé comme impraticable à cause d'un niveau d'eau trop bas, sur la carte du Service public de Wallonie consacrée à la circulation sur les cours d'eau.

Le printemps pluvieux sauve l'été des kayakistes belges

"Les précipitations ont été abondantes au printemps, nous avons donc démarré juillet avec un niveau d'eau élevé. Nous avons de la marge. Même si le temps restait très chaud, nous pourrions continuer à faire voguer nos kayaks sur la Lesse pendant encore 15 jours voire 3 semaines", explique Richard Grebeude, responsable du département aventure chez Dinant-Evasion. Même sérénité chez un exploitant de l'Ourthe, qui met en avant l'inertie de la masse d'eau. "Nous perdons environ 1/10eme de m3 toutes les 6 heures, c'est peu par rapport à d'autres années. S'il ne pleut pas, nous tiendrons jusque dimanche. Mais des orages sont prévus", explique Marc Flasschoen, responsable des kayaks "Les Remous". Ces cours d'eau sont soumis à des limitations strictes de la Région wallonne. Des débits minimum et maximum ont été établis. Pour la Lesse située en aval de Pont-à-Lesse, par exemple, le débit moyen calculé sur 72 heures doit être supérieur à 1.5 m3/seconde pour que les plongeurs et embarcations puissent y circuler. En-deça de cette limite, les kayaks risqueraient d'endommager la flore et la faune en frottant le fond. Actuellement, 175 stations enregistrent les hauteurs d'eau en Wallonie, converties ensuite en débit. (Belga)

Nos partenaires