Le parlement européen ouvre la porte des subsides à des projets de transport belges

18/12/12 à 17:22 - Mise à jour à 17:22

Source: Le Vif

(Belga) La commission des Transports du Parlement européen a fixé mardi les lignes de force du développement des réseaux de transport trans-européens. La Belgique, considérée comme un pays de transit, se voit ouvrir une porte vers des subsides européens pour ses ports maritimes, son transport fluvial et ses chemins de fer.

Les accents nationaux de nombreux projets d'infrastructure freinent souvent le transport des biens et des personnes dans les frontières intérieures de l'Union, du fait de trop nombreux goulets d'étranglement et autres connexions manquantes. Les nouvelles orientations approuvées mardi soutiennent des investissements ayant une réelle plus-value européenne, selon l'eurodéputé belge Said El Khadraoui (sp.a). "Nous avons évité une litanie de propositions focalisées sur les seules priorités des Etats-membres". Et de citer la prise en considération parmi les grands projets retenus des quatre ports maritimes belges, de tronçons du réseaux de navigation intérieure, de la ligne de fret ferroviaire Rotterdam-Anvers ou encore du Rhin d'acier. Le texte doit encore être voté en plénière, puis seulement négocié avec les Etats-membres. Le budget qui y réservé n'est pas encore déterminé. La Commission, dans son projet de budget pluriannuel jusqu'en 2020, a programmé 32 milliards d'euros, mais selon toute vraisemblance, les Etats-membres devraient chercher à le revoir à la baisse. (RBR)

Nos partenaires