Le MR s'inquiète des moyens du parlement wallon qui s'épuisent

11/01/13 à 16:09 - Mise à jour à 16:09

Source: Le Vif

(Belga) Le MR s'inquiète des moyens de plus en plus réduits dont dispose le parlement wallon. A ses yeux, l'assemblée se mue peu à peu en un Organisme d'Intérêt Public (OIP) du gouvernement.

Le MR s'inquiète des moyens du parlement wallon qui s'épuisent

Le 19 décembre, lors du vote du budget de la Région, le parlement a également approuvé son propre budget. Le groupe MR s'est abstenu alors que traditionnellement l'opposition se joint à la majorité à cette occasion. "La tradition veut qu'il y ait unanimité lors du vote du budget mais cette fois-ci j'ai demandé à mes collègues de s'abstenir. Depuis qu'Ecolo est à la présidence, le parlement est confronté à un problème de sous-financement qui l'oblige à financer ses besoins sur son fonds de réserve. Or 97% de ses dépenses sont incompressibles et concernent essentiellement le personnel", a expliqué la vice-présidente du parlement, Véronique Cornet (MR). La députée de l'opposition n'est pas la première à s'inquiéter de la situation. En décembre 2010, Michel Lebrun (cdH), dans la majorité, avait également dénoncé la façon dont le gouvernement avait corseté la dotation du parlement. La majorité Olivier justifie depuis 2009 cette réduction par les efforts d'assainissement des finances publiques auxquels les pouvoirs publics sont contraints en raison de la crise. Pourtant, font remarquer certains parlementaires, l'assemblée wallonne a fourni des efforts considérables de réduction de ses dépenses (réduction de 5% de l'indemnité parlementaire, réduction de 75% des indemnités pour fonction spéciale, rationalisation du fonctionnement, etc.) dont ne peuvent pas se targuer tous les parlements du pays. Certains parlementaires s'étonnent aussi de ce qui apparaît comme un renversement des rôles. "Le gouvernement nous traite comme un OIP, c'est inacceptable! Il oublie que le parlement est le lieu du pouvoir législatif et de contrôle du gouvernement. Que l'on lise la Constitution ou les lois spéciales, mon intervention est parfaitement légitime", s'est exclamée Véronique Cornet. A l'entendre, le parlement a fait le maximum pour réduire ses dépenses et, à la fin de la législature, son fonds de réserve sera épuisé. Pour l'année 2013, les dépenses du parlement wallon s'élèvent à 54,3 millions d'euros, dont 1,5 million pour le service de médiation commun à la Fédération Wallonie-Bruxelles. (BENOIT DOPPAGNE)

Nos partenaires